10 conseils pour bien réussir son potager

10 conseils pour bien réussir son potager

Potager

Jasmine Kabuya Racine, horticultrice, auteure du blogue Je suis au jardin et initiatrice du mouvement Incroyables Comestibles du Suroît, donne dix conseils pour obtenir un potager riche en fruits et légumes cet été.

Bien planifier

«C’est important de faire un plan à l’échelle pour savoir combien de plants est-il nécessaire d’acheter, explique-t-elle. Si on fait des semis intérieurs avant de les planter à l’extérieur, il faut avoir un calendrier. C’est la clé du succès.»

Faire la succession des cultures

Il s’agit de faire suivre la culture d’un légume par un autre, mais sur la même parcelle de terre. Chaque végétal apportant des nutriments différents au sol, le nouveau végétal qui sera planté après l’autre bénéficiera de ces nutriments et ainsi de suite.

Prendre soin du sol

«Le sol n’est pas qu’un simple support à racines, rappelle l’horticultrice. Il est vivant, on doit l’entretenir.»

L’engrais naturel comme le compost est priorisé afin de l’enrichir et de le maintenir en santé.

Intégrer des pollinisateurs

«Si on veut une belle tomate, il faut qu’un pollinisateur ait butiné la fleur avant», indique Mme Kabuya Racine.

Pour attirer les bourdons et autres espèces du genre, l’horticultrice suggère de placer des capucines, des calendulas, de la phacélie ou des herbes comme le basilic autour du potager.

Délaisser la culture en rang

Mme Kabuya Racine privilégie plutôt les plates-bandes surélevées d’environ 10 à 30 centimètres de haut et d’un mètre de large.

«Le sol reste ainsi plus aéré et les micro-organismes peuvent mieux se développer», explique-t-elle.

Garder ses coquilles d’œufs

Les tomates sont un incontournable dans le potager. Afin de mieux les nourrir, l’horticultrice recommande de placer des coquilles d’œufs broyées au fond du trou avant de les planter. Elle ajoute qu’une poignée de cendres de bois peut aussi être utile.

Se tourner vers légumineuses

Les légumineuses ont présentement la cote dans les assiettes. Mme Kabuya Racine suggère d’en faire pousser toutes sortes de variétés. Elle recommande notamment le haricot nain, le haricot héritage doré, le haricot Fin de Bagnols et le haricot Thibodeau de Beauce.

Semer des cultures différentes ensemble

Certains végétaux connaissent une bonne croissance lorsqu’ils sont placés dans le même espace avec d’autres. Par exemple, carottes – radis et laitue – chou forment des associations efficaces. Le regroupement des haricots et des oignons ou poireaux est toutefois à proscrire.

Arroser en profondeur

«C’est plus efficace d’arroser en profondeur tous les deux ou trois jours plutôt que d’arroser en surface seulement un petit peu tout le temps, explique-t-elle. Les racines peuvent ainsi mieux se développer en profondeur.»

Prôner la variété

Pour commencer son premier potager, Mme Kabuya Racine suggère d’y aller avec des végétaux comme les radis, les carottes, les haricots au sol et grimpants, les capucines et les tomates cerise.

«Les fines herbes sont également de bonnes options, surtout qu’il est possible de ressemer les graines et les fleurs de la plante lorsqu’elles apparaissent, mentionne-t-elle. On peut ressemer des fines herbes environ trois par été.»