550 kg de matières organiques détournées grâce au compost au Centre de femmes l’Éclaircie

550 kg de matières organiques détournées grâce au compost au Centre de femmes l’Éclaircie

Nathalie Latreille

Un an après la mise en service du compostage au Centre de femmes l’Éclaircie, 553 kg de matières organiques ont été détournées des sites d’enfouissement.

L’organisme de Sainte-Catherine participait au projet Du compost à la tonne, initié par la Fondation Reconstruction harmonieuse de l’agriculture (RHA). Trente partenaires, vingt-cinq écoles et cinq organismes de la Montérégie, de l’Estrie et du Centre-du-Québec ont fait du compost depuis 2015.

Ensemble, ils ont réussi l’objectif fixé de composter 25 tonnes de matières organiques en deux ans. Le Centre l’Éclaircie a emboité le pas en juillet 2016.

«Le projet est terminé, mais pas le compostage. Les partenaires vont garder leur bac à compost», affirme Renée-Claude Nadeau, représentante de la Fondation RHA.

Elle ajoute que les 25 tonnes de matières organiques amassées ont donné 10 tonnes de compost. Au Centre, on souhaite utiliser cette matière pour faire un jardin.

«Il est toujours en projet. On a fait une demande de subvention à la Fondation Home Dépôt et on est en attente d’une réponse», indique Nathalie Latreille, coordonnatrice du Centre.

Projet collectif

La particularité du projet à l’Éclaircie est que les matières organiques ont été apportées de leur domicile par une douzaine de femmes.

«On avait un intérêt pour le projet, mais on ne savait pas comment on allait y contribuer, puisqu’on n’a pas de cuisine», mentionne Mme Latreille.

Valérie Bourdon, organisatrice au Centre, souligne que le projet a été rassembleur et a attiré une nouvelle clientèle.

«Différents types de femmes ont été rejointes par le projet. Elles étaient unies par un point commun, la fierté de participer à un projet collectif qui améliore l’environnement et réduit leurs déchets», dit-elle.

Témoignage d’utilisatrices

«Jamais je n’aurais pensé que le fait de ne plus enfouir nos déchets domestiques représentait autant pour l’environnement. Depuis que le Centre de femmes l’Éclaircie encourage le compostage, je comprends que ce simple geste peut transformer mes restants de table de façon naturelle et remplacer les sacs de plastique dommageables.»

-Monique Poirier

«Composter pour moi, c’est un petit geste chaque jour pour sauver notre planète; diminuer le contenu de nos déchets domestiques, alors polluer moins; une façon de réutiliser le compost dans nos jardins, nos plates-bandes; économiser de l’argent en n’ayant pas besoin d’acheter des fertilisants.»

-Guylaine Soucy

À lire aussi:

L’Éclaircie se met au compostage