Plus de 1 000 frênes seront traités contre l’agrile

Saint-Constant

David Penven david.penven@tc.tc
Publié le 8 juillet 2015

Le plan d’intervention de Saint-Constant contre l’agrile du frêne sera réévalué à son terme au bout de deux ans.

©Gracieuseté – Ville de Saint-Constant

Dans le cadre de la lutte contre l’agrile du frêne, la Ville de Saint-Constant investira 160 000$ afin de traiter sur une période de deux ans quelque 1070 frênes.

Ce montant représentant 71% du budget total qui a été fixé à 225 000$ afin de ralentir la progression de cet insecte ravageur. Les arbres seront soignés au Treeazin.

Le plan d’intervention, présenté à la population à la fin juin, a été préparé en tenant compte des ressources disponibles afin de minimiser les coûts pour les citoyens, a indiqué la Ville.

Cette année, la municipalité pourra économiser 129 000$ en intégrant des actions à même les opérations courantes, notamment en ce qui a trait au reboisement. Si la tendance se maintient, des économies équivalentes sont prévues pour 2016.

Les gestionnaires, les employés et les citoyens sont, tout comme le conseil, convaincus du bien-fondé d’intervenir rapidement pour lutter contre ce fléau. Le maire Jean-Claude Boyer

Abbatage

Saint-Constant compte le plus grand nombre de frênes de propriété publique sur le territoire de la MRC de Roussillon. Selon l’inventaire fait en 2014, environ 1500 arbres ont été répertoriés dans les parcs, espaces verts et boisés. De ce nombre, 80% ont été qualifiés aptes au traitement, ceux-ci étant en santé et ne démontrant aucun signe de dépérissement. Les autres seront abattus par les employés de la Ville au fur et à mesure que les frênes malades représenteront un danger pour la sécurité des citoyens.

Consultation

C’est à la suite d’une consultation publique tenue en février que la Ville de Saint-Constant a procédé à la conception de son plan d’intervention. Les suggestions reçues lors de cette séance ont permis de développer des programmes de soutien-conseil aux propriétaires d’arbres atteints de la maladie. Des activités d’information, des visites à domicile ainsi que la négociation de tarifs auprès d’entrepreneurs accrédités pour la coupe et la disposition de frênes se retrouvent dans le plan.

À propos du TreeAzin

En collaboration avec BioForest Technologies, des scientifiques de Ressources naturelles Canada ont mis au point et commercialisé TreeAzin, un insecticide végétal à base d’extraits de graines de neem. Le neem, ou margousier, est un arbre qui produit des composés organiques utilisés en Inde depuis des siècles pour protéger les cultures contre les insectes ravageurs.

Le produit est acheminé sous forme d’injection à l’aide de cartouches pressurisées qu’on fixe à l’arbre comme un système de perfusion intraveineuse. Les cartouches libèrent l’insecticide sous l’écorce, directement dans les tissus conducteurs de l’arbre. Une fois injecté, l’insecticide monte avec le flux d’eau et de nutriments dans l’arbre.  (Source: Ressources naturelles Canada)