Un résident de Saint-Mathieu remporte le marteau d'or

Olympiades de charpenterie-menuiserie

Valérie Lessard valerie.lessard@tc.tc Publié le 19 février 2016

De gauche à droite : Vincent Lacelle (argent), Kevin Charade (or) et Simon Desrochers (bronze).

©Gracieuseté

Kevin Charade, un élève de l’école professionnelle de Châteauguay, a remporté les Olympiades régionales de charpenterie-menuiserie le 17 février.

Les deux représentants de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries, Kevin Charade et Vincent Lacelle, ont remporté respectivement la première et la deuxième place. Ils représenteront la Montérégie à l’occasion de la finale provinciale en mai prochain.

Huit élèves en charpenterie-menuiserie provenant des commissions scolaires Grandes-Seigneuries, New Frontiers, Saint-Hyacinthe et Marie-Victorin ont manié marteau, scie et ruban à mesurer pendant cinq heures au centre de formation professionnelle de Châteauguay dans l’espoir de se qualifier pour les Olympiades provinciales des métiers et des technologies.

Cinq heures top chrono

Les apprentis menuisiers devaient construire une structure en bois à la perfection sous l’œil averti de représentants de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Tous avaient le même matériel et devaient se fier aux plans fournis par Compétences Québec, organisateur du concours. «Les juges arrivent juste à la fin de la journée pour voir le produit fini», explique le directeur adjoint de l’École de formation professionnelle de Châteauguay, Louis-François Leduc. Le jury est choisi par la Commission de la construction du Québec.

Rencontrés alors qu’ils attendaient toujours le résultat des juges, les deux participants de l’école professionnelle de Châteauguay ont confié avoir aimé leur expérience.

«C’est plus stressant d’attendre les résultats que de faire le travail», a souligné Kevin Charade.

«Il ne fallait rien oublier. La technique ça allait bien parce qu’on s’était bien entrainé, mais avec le stress, il ne faut pas mélanger les dimensions», a ajouté Vincent Lacelle.

Des heures d’entraînement

Les deux élèves ont d’ailleurs consacré beaucoup d’heures à s’entraîner en vue de cette compétition.

«On a arrêté de compter après une soixantaine d’heures», souligne Germain Bourque, enseignant au Centre de formation professionnelle de Châteauguay et entraîneur.  

«Le défi c’est de faire la structure à la perfection en respectant les dimensions, indique l’enseignant Martin Courtemanche, également entraîneur. Le facteur temps joue pour beaucoup. Il faut qu’ils fassent vite et bien.»

Le fait que l’épreuve soit présentée à Châteauguay ajoute une pression pour les participants locaux.

«Quand les Canadiens de Montréal jouent à la maison, ils veulent gagner devant leurs partisans. C’est la même chose pour nous», illustre M. Bourque.

 

Les Olympiades des métiers et technologies en bref

Organisé par l’organisme Compétences Québec, ce concours offre aux élèves inscrits dans un programme de formation professionnelle ou technique de relever un défi lié à leur futur métier. Des finales régionales sont organisées pour sélectionner les représentants de chaque région. Ces finalistes s’affrontent ensuite lors de l’épreuve provinciale et peuvent même se rendre jusqu’au concours national qui aura lieu cette année au Nouveau-Brunswick.

Les participants ont travaillé pendant cinq heures dans l'espoir de gagner la finale régionale des Olympiades de charpenterie-menuiserie.

©Photo TC Media-Valérie Lessard

En manchette

Des Jeux en or pour Zachary Pelletier

Zachary Pelletier a vécu des Jeux du Québec de rêve, alors qu’il a quitté la piste du complexe Claude-Robillard à Montréal, lundi, avec trois médailles d’or et une médaille d’argent au cou.

Un résident de Saint-Mathieu remporte le marteau d'or

Olympiades de charpenterie-menuiserie

Valérie Lessard valerie.lessard@tc.tc Publié le 19 février 2016

De gauche à droite : Vincent Lacelle (argent), Kevin Charade (or) et Simon Desrochers (bronze).

©Gracieuseté


Kevin Charade, un élève de l’école professionnelle de Châteauguay, a remporté les Olympiades régionales de charpenterie-menuiserie le 17 février.

Les deux représentants de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries, Kevin Charade et Vincent Lacelle, ont remporté respectivement la première et la deuxième place. Ils représenteront la Montérégie à l’occasion de la finale provinciale en mai prochain.

Huit élèves en charpenterie-menuiserie provenant des commissions scolaires Grandes-Seigneuries, New Frontiers, Saint-Hyacinthe et Marie-Victorin ont manié marteau, scie et ruban à mesurer pendant cinq heures au centre de formation professionnelle de Châteauguay dans l’espoir de se qualifier pour les Olympiades provinciales des métiers et des technologies.

Cinq heures top chrono

Les apprentis menuisiers devaient construire une structure en bois à la perfection sous l’œil averti de représentants de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Tous avaient le même matériel et devaient se fier aux plans fournis par Compétences Québec, organisateur du concours. «Les juges arrivent juste à la fin de la journée pour voir le produit fini», explique le directeur adjoint de l’École de formation professionnelle de Châteauguay, Louis-François Leduc. Le jury est choisi par la Commission de la construction du Québec.

Rencontrés alors qu’ils attendaient toujours le résultat des juges, les deux participants de l’école professionnelle de Châteauguay ont confié avoir aimé leur expérience.

«C’est plus stressant d’attendre les résultats que de faire le travail», a souligné Kevin Charade.

«Il ne fallait rien oublier. La technique ça allait bien parce qu’on s’était bien entrainé, mais avec le stress, il ne faut pas mélanger les dimensions», a ajouté Vincent Lacelle.

Des heures d’entraînement

Les deux élèves ont d’ailleurs consacré beaucoup d’heures à s’entraîner en vue de cette compétition.

«On a arrêté de compter après une soixantaine d’heures», souligne Germain Bourque, enseignant au Centre de formation professionnelle de Châteauguay et entraîneur.  

«Le défi c’est de faire la structure à la perfection en respectant les dimensions, indique l’enseignant Martin Courtemanche, également entraîneur. Le facteur temps joue pour beaucoup. Il faut qu’ils fassent vite et bien.»

Le fait que l’épreuve soit présentée à Châteauguay ajoute une pression pour les participants locaux.

«Quand les Canadiens de Montréal jouent à la maison, ils veulent gagner devant leurs partisans. C’est la même chose pour nous», illustre M. Bourque.

 

Les Olympiades des métiers et technologies en bref

Organisé par l’organisme Compétences Québec, ce concours offre aux élèves inscrits dans un programme de formation professionnelle ou technique de relever un défi lié à leur futur métier. Des finales régionales sont organisées pour sélectionner les représentants de chaque région. Ces finalistes s’affrontent ensuite lors de l’épreuve provinciale et peuvent même se rendre jusqu’au concours national qui aura lieu cette année au Nouveau-Brunswick.

Les participants ont travaillé pendant cinq heures dans l'espoir de gagner la finale régionale des Olympiades de charpenterie-menuiserie.

©Photo TC Media-Valérie Lessard