Les députés péquistes de la Montérégie discutent des enjeux de la région


Publié le 11 avril 2017

Dans l’ordre habituel: les députés Dave Turcotte (Saint-Jean), Catherine Fournier (Marie-Victorin), Stéphane Bergeron et Diane Lamarre. Absents de la photo: Alain Therrien (Sanguinet) et Sylvain Rochon (Richelieu).

©TC Media – David Penven

Les représentants du Parti québécois (PQ) de la Montérégie étaient réunis pour parler des enjeux de la région, le 10 avril à La Prairie.

Ces derniers ont rencontré des représentants de divers organismes œuvrant dans le domaine du communautaire et de la santé. La disponibilité à des soins spécialisés, notamment en orthopédagogie, ainsi que la mise en place d’accès adaptés aux personnes à mobilité réduite au métro de Longueuil étaient à l’ordre du jour.

«Les organismes communautaires du Roussillon ont aussi témoigné de l'augmentation du recours aux banques alimentaires», a déclaré Diane Lamarre, députée de Taillon.

«Dans l’opposition, nous ne pouvons, malgré notre efficacité, que limiter les dégâts causés par ce gouvernement toxique, jusqu’à ce qu’il soit définitivement mis hors d’état de nuire, en octobre 2018», a souligné de son côté, Stéphane Bergeron, député de Verchères et président du caucus des députés de la Montérégie.