Saint-Constant dit non à la tarification du stationnement du CLSC Kateri


Publié le 12 avril 2017

Saint-Constant est la 4e municipalité de la région à s’opposer à la nouvelle politique de tarification du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest qui touchera, entre autres, le CLSC de Kateri.

©TC Media – Martine Veillette

Après Candiac, La Prairie et Delson, la Ville de Saint-Constant s’oppose à la tarification des stationnements que le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO) a commencé à mettre en place dans certains de ses établissements depuis le 1er avril.

Le conseil municipal a adopté une résolution en ce sens lors de la séance ordinaire du 11 avril. L’adoption n’a soulevé aucune réaction ou commentaire, tant des élus que des citoyens présents à l’assemblée.

À terme, la nouvelle politique de tarification des stationnements touchera 37 installations du CISSSMO, dont le CLSC Kateri à Candiac. Si la politique de tarification est en vigueur depuis le 1er avril, son application à travers l’ensemble de ses établissements se fera de manière progressive.  

«Puisque l’implantation de cette politique à l’ensemble de l’établissement nécessite différents préparatifs (horodateurs, barrières, asphaltage, éclairages), le déploiement se déroulera sur plusieurs mois afin que le tout se fasse harmonieusement», avait indiqué le CISSSMO par voie de communiqué en mars.