Sections

Un ancien maire de Sainte-Catherine décédé tragiquement


Publié le 12 avril 2017

Pierre Proulx lors de son élection en 1982, en compagnie de deux conseillers municipaux, André Dubreuil et Réjean Boudreault.

©TC Media - Archives

Pierre Proulx, 80 ans, décédé tragiquement dans un accident sur l’autoroute 30 le 11 avril, a été maire de Sainte-Catherine durant deux mandats, de 1978 à 1986, en plus d’être conseiller en 1974.

«À titre de maire, il était une personne qui travaillait très sérieusement et qui ne dépensait pas un sou pour rien», soutient Pierre Deschamps, qui a été conseiller municipal avec lui.

Il ajoute que sous son mandat, la caserne des pompiers a été construite et le parc Fleur-de-Lys a été aménagé.

M. Deschamps côtoyait M. Proulx et sa femme Raymonde Bouchard-Proulx, également décédée dans l’accident avec leur petit-fils, comme ami. Il affirme lui devoir la vie.

«Lors d’un voyage qu’on a fait les deux couples ensemble, je me suis noyé. M. Proulx m’a sorti de l’eau et m’a sauvé la vie. Ça me touche beaucoup qu’il soit parti», mentionne-t-il, la voix chargée d’émotion.

Ça me laisse un grand vide et beaucoup de peine. On a tellement vécu de bons moments ensemble.

Pierre Deschamps

Il souligne que son ami était toujours disponible quand il avait besoin d’un coup de main.  Il avait également que des bons mots pour la conjointe de celui-ci.

«Raymonde était une femme adorable et une bonne amie. J’ai vécu beaucoup de bons moments avec eux», soutient le résident de Sainte-Catherine.

Les drapeaux en berne

Pierre Proulx a été maire de Sainte-Catherine de 1978 à 1986.
gracieuseté - Ville de Sainte-Catherine

La Ville de Sainte-Catherine a mis ses drapeaux en berne en sa mémoire et les membres du conseil municipal ont observé une minute de silence lors de l’assemblée publique du 11 avril.
«M. Proulx était connu dans la municipalité. Avec ses deux mandats comme maire, il laisse un bagage, on ne peut pas oublier ça», indique la mairesse de Sainte-Catherine, Jocelyne Bates.
Elle l’a côtoyé à titre d’entrepreneur pour la construction de sa maison à Sainte-Catherine.
«Il était très gentil et diplomate. Il avait une belle prestance et une fierté pour la ville de Sainte-Catherine», se rappelle Mme Bates.

Enseignante

La fille unique du couple, Caroline Proulx, est enseignante à l’école secondaire des Timoniers, à Sainte-Catherine. Une lettre a été envoyée aux parents des élèves les informant du décès accidentel de trois membres de la famille de l’enseignante en sciences.

La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries, à laquelle est rattachée l’école, a mis sur pied une équipe d’intervention afin de soutenir les personnes affectées par l’événement.

À lire aussi: