Sections

Le mur antibruit à Saint-Constant peu efficace, selon la Ville


Publié le 9 avril 2017

L’ouvrage construit au coût de 8 M$ ne donne pas les résultats escomptés, affirme la Ville de Saint-Constant.

©TC Media - Archives

La Ville de Saint-Constant se dit déçu de l’efficacité du mur antibruit érigé entre la route 209 (rue Saint-Pierre) et la rue Duchâtel sur la portion ouest de l’autoroute 30. L’ouvrage de 8 M$ réalisé par le ministère des Transports du Québec (MTQ) à l’automne 2016 ne semble pas donner les résultats prévus, selon le maire Jean-Claude Boyer.

«On avait questionné [avant sa construction] le MTQ en compagnie de notre directeur de l’urbanisme. On leur a dit qu’on n’était pas sûr que leur mur allait marcher. Il n’est pas assez près des maisons. Les murs antibruit qui fonctionnent sont ceux qui sont collés aux demeures. Je ne suis pas surpris du résultat», a déclaré le maire en entrevue.

De grands champs séparent le mur et les quartiers résidentiels touchés. D’après M. Boyer, le son généré par le trafic des véhicules se comporte comme une vague: il s'élève au-dessus du mur pour se propager vers les demeures sans rencontrer d’obstacle pour le freiner. 

Le maire a ajouté que les citoyens du secteur concerné pourront sous peu exprimer leur opinion sur l'efficacité ou non de l'ouvrage via le site web de la Ville.

La réalisation de cette infrastructure, qui a été financièrement assumée par Québec, a été rendue nécessaire à la suite de relevés sonores par le MTQ qui ont démontré un dépassement localisé du seuil de 55 décibels.

Saint-Constant a fait part de ses doléances au député péquiste de Sanguinet, Alain Therrien.