Un projet domiciliaire de 200 unités d’habitation est envisagé

Ancien terrain des Chevaliers de Colomb à Sainte-Catherine


Publié le 16 mai 2017

Une vue aérienne du terrain où seront construits les logements à l’intérieur du périmètre en bleu.

©Gracieuseté - Ville Sainte-Catherine

Le projet immobilier de 200 unités de logement des Habitations Mozenco sur l’ancien terrain des Chevaliers de Colomb à Sainte-Catherine va bon train. 

Un comité composé de représentants de la Ville, de citoyens du secteur ainsi que des promoteurs s’est réuni à trois reprises depuis l’hiver afin de discuter du projet. La 4e et dernière réunion a eu lieu le 16 mai.

Les participants ont pu faire connaître leurs besoins, désirs et réflexions ainsi que leurs craintes concernant le futur développement.

Les échanges ont été fructueux, selon Amélie Hudon, directrice des communications à la Ville de Sainte-Catherine.

«Notre objectif est de faire un développement viable, acceptable et durable. On veut chercher le consensus. La vision du projet va plus loin que le développement domiciliaire. C’est un secteur où l’on veut avoir un parc riverain adossé au projet. Des axes verts (liens pédestres et cyclistes) pourraient être aménagés afin d’accéder au futur parc et au terrain de balle déjà existant», explique Amélie Hudon.   

Cette dernière a remercié les promoteurs de Mozenco pour leur participation au sein du comité.

«C’est le fun de voir que les promoteurs ont à cœur la collectivité», souligne-t-elle.

 

Varié

La directrice des communications à la Ville de Sainte-Catherine affirme que le projet pourra regrouper une variété d’habitations; condos, multiplex en location, maisons en rangée ou étagées pourraient se côtoyer. Des cours communes pourraient y être aménagées.

«La Ville a proposé des commerces dans le projet, mais le comité n’était pas enclin à cette proposition en raison de la proximité du centre-ville de Sainte-Catherine», précise Mme Hudon.

L’entreprise Mozenco n’a pas voulu émettre de commentaires pour le moment. Un de ses promoteurs, Jacques Lusignan qui siège sur le comité de la Ville de Sainte-Catherine, préfère attendre la présentation finale du projet avant de se prononcer.

Dans les prochaines semaines, les citoyens de Sainte-Catherine recevront deux dépliants présentant les divers scénarios et leur évolution au fil des réflexions du comité. Les citoyens sont aussi invités à visiter le site web de la Ville pour mieux s’informer sur le processus complet et le fruit de cette démarche participative. Notons que ce projet n’est pas situé dans une aire TOD (Transit-Oriented Development ou aménagement axé sur le transport en commun).

Rappelons qu’une réunion d’information réunissant les mêmes promoteurs et citoyens en avril 2016, s’était déroulée de manière plus ou moins heureuse. Plusieurs participants avaient manifesté leur méfiance alors que d'autres avaient quitté les lieux au début de la rencontre.

Depuis, la Ville de Sainte-Catherine dit avoir fait un pas de recul afin de mieux impliquer les résidents de l’endroit et proposer sa vision en matière de développement.

 

Le local des Chevaliers de Colomb demeure ouvert

Si les Chevaliers de Colomb ont vendu leur édifice, leurs membres continuent de s’y réunir et d’y tenir leurs activités d’ici la construction des unités d’habitation projetée.  

«Pour l’instant, il n’y a pas d’alternatives pour un autre local», a déclaré Pierre Archambault, secrétaire-financier au Conseil 7427 des Chevaliers de Colomb.