Sections

Un premier parc accessible aux citoyens sur l’ancien golf


Publié le 16 juin 2017

Jean Bergeron, directeur général de La Prairie, a présenté les travaux qui seront faits sur l’ancien golf.

©TC Media – Martine Veillette

Un premier parc sera accessible aux citoyens sur l’ancien golf à La Prairie. Aucune construction de bâtiment du projet domiciliaire Écoquartier La Prairie-sur-le-parc n’est prévue.

Le parc longera l’ancien golf près des maisons unifamiliales existantes, a indiqué Jean Bergeron, directeur général de la Ville, lors d’une séance d’information tenue le 13 juin.

Dès cette année, une clôture permanente sera installée pour le délimiter. Il aura une profondeur de 40 à 60 mètres et une longueur de 1,5 km. Les citoyens pourront y circuler à pied ou à vélo pour se rendre de la rue Ernest-Rochette au parc de la rivière Saint-Jacques.

«En installant une clôture, on le protège. Il n’y aura pas de camions qui vont circuler là», a assuré M. Bergeron devant la centaine de personnes présentes.

Le plan présenté aux citoyens
gracieuseté

Quatre autres parcs seront clôturés temporairement pour les protéger. Ils ne seront pas accessibles cette année, soit parce qu’aucun sentier ne s’y rend ou parce qu’ils ne sont pas suffisamment sécuritaires. Ils seront aménagés plus tard, quand la Ville aura défini son plan.

Des plans d’eau seront conservés et réaménagés. «Ils seront mis en valeur, question d’agrémenter et de conserver un aspect naturel. Ils vont aussi servir de bassins de rétention», a mentionné M. Bergeron.

Il a assuré que des arbres seront conservés et d’autres replantés afin d’atteindre un total de 2100 à la fin du projet.

Les grandes lignes

Les promoteurs doivent réaliser certaines études avant de pouvoir aller de l’avant. Par contre, la Ville s’est entendue avec eux sur les grandes lignes directrices du projet, dont les parcs, les rues et les pistes cyclables.

Le directeur général a également mentionné que le projet sera relié par deux accès sur le boulevard Taschereau. L’un sera situé à la hauteur de l’avenue Balmoral, du côté du centre commercial, et l’autre à la hauteur du bâtiment de la compagnie d’assurance, Promutuel. Ce seront les deux rues principales du projet.

Pour l’instant, il est accessible par une entrée sur la rue Ernest-Rochette et par l’ancien golf.

Consultations

Un des promoteurs, Stéphane Gariepy, était dans la salle pour entendre les commentaires des citoyens et répondre à leurs questions, au besoin. «La Ville fait bien de faire ce type de rencontre de bon voisinage. On est pour ça aussi. La rencontre est conforme à ce qu’on a discuté», a-t-il indiqué.

La Ville prévoit faire d'autres rencontres du genre dans l'élaboration du projet.

Des citoyens présents ont indiqué au Reflet que c’était un beau projet. Ils apprécient être consultés.

«Je trouve ça sympathique qu’ils nous mettent au courant. Je suis emballée par ce projet. J’ai bien hâte de voir le développement», a affirmé Louise Milmore.

«J’aime le fait que le projet soit axé sur le déplacement à vélo et à pied», a mentionné Lise Milmore.

Les sœurs, qui ont participé à toutes les autres séances de consultation, ont trouvé que la rencontre avait été peu publicisée.

Quelques chiffres sur le projet

23.7% Le pourcentage qui sera consacré en parc et espace vert.
16 km Les citoyens pourront se promener sur 16 km de pistes cyclables dans les parcs et les rues du quartier.
2000 À terme, le projet comportera 2000 unités d’habitations. Elles seront construites en plusieurs phases, mais le nombre n’est pas encore déterminé.
1 Une place publique sera aménagée. Son design n’est pas encore choisi, mais elle sera polyvalente et animée.