Fonds d'appui au rayonnement des régions : les élus du Roussillon saluent l’initiative de Québec


Publié le 16 février 2017

Avec le Fonds d’appui au rayonnement des régions les élus de la Montérégie détermineront les priorités dans lesquelles Québec doit investir. Sur la photo, une vue aérienne de Saint-Constant et des environs.

©TC Media – Archives

Le préfet de la MRC de Roussillon et maire de Saint-Constant, Jean-Claude Boyer, voit d’un bon œil le nouveau Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). S’exprimant au nom des 11 municipalités formant la MRC, M. Boyer a dit avoir «hâte de connaître le montant pour la Montérégie et de fixer les objectifs et les priorités d'ici juin prochain».

Le FARR, à terme, sera doté d'une enveloppe provinciale de 100 M$ par année. Ce fonds se distingue du fait que ce sont les élus locaux qui choisiront les priorités de leurs régions en matière de développement.

«Nous avons l'intention de travailler en partenariat avec l'ensemble des MRC de la Montérégie et l'agglomération de Longueuil pour favoriser la réalisation de projets structurants pour la région», a ajouté le maire.

 

Visite du ministre Coiteux

Afin de publiciser le FARR, Martin Coiteux, notamment ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et de la région de Montréal effectue une tournée de la province. Il était de passage à Saint-Constant, le 13 février, afin de rencontrer les élus de la Montérégie.

Parlant du FARR, il a déclaré par voie de communiqué qu’«avec cette nouvelle approche, les priorités régionales viendront directement alimenter les orientations des ministères et des organismes gouvernementaux pour assurer la vitalité des territoires du Québec».

Lucie Charlebois, ministre responsable de la région de la Montérégie, a pour sa part souligné que «le FARR nous permettra de réaliser davantage de projets reflétant les priorités de notre région».

Jean-Claude Boyer a rappelé que le rôle de Mme Charlebois sera essentiel dans la gestion du FARR.

«La présence et le leadership de la ministre régionale seront nécessaires pour animer le comité directeur composé des préfets de MRC et des représentants de l'agglomération de Longueuil afin de faire profiter la Montérégie des sommes disponibles pour le développement régional», a souligné le préfet de la MRC de Roussillon.

La création du FARR s’accompagne du renouvellement de la stratégie pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires (stratégie OVT). Cette stratégie vise à mettre en valeur les potentiels de chaque territoire dans une perspective de développement durable.

Au total, d'ici 10 ans, c’est 810 M$ qui auront été consacrés dans le FARR.