Le député Merlini salue le budget de son gouvernement


Publié le 4 avril 2017

Le député de circonscription provinciale de La Prairie, Richard Merlini.

©TC Media - Denis Germain

Le représentant de la circonscription provinciale de La Prairie, Richard Merlini, se dit heureux des mesures qu’on trouve dans le budget déposé par son gouvernement à l’Assemblée nationale, le 28 mars.

«Notre saine gestion des finances publiques et la vigueur de l’économie du Québec nous permettent d’investir davantage dans les services directs à la population, de réduire le fardeau fiscal des contribuables et de poser des gestes qui favoriseront le développement de l’économie de notre région», mentionne le député.

Pour M. Merlini, ce 3e budget équilibré donnera l’opportunité au gouvernement de soutenir davantage les services à la population, particulièrement dans la réussite éducative, en santé, dans les transports collectifs et le développement économique de l’ensemble des régions du Québec.

 

Éducation et santé

Le politicien rappelle qu’une somme de 1,8 G$ permettra de mettre en œuvre la première politique de la réussite éducative, qui donnera suite aux consultations tenues l’automne dernier. Près de 1,5 G$ seront aussi investis dans l’enseignement supérieur.

En matière de santé, Québec a procédé à des investissements additionnels de 3 G$ sur deux ans.

«Nous pourrons ajouter des ressources là où les besoins sont les plus importants et de mieux répondre aux besoins de la population», déclare M. Merlini.

Parmi les faits saillants du budget, le représentant de La Prairie mentionne que l’ensemble des mesures d’allègement annoncées depuis 2015 représente une réduction du fardeau fiscal des Québécois de près de 7 G$ sur six ans.

«Le Plan économique du Québec prévoit des investissements de près de 590 M$ au cours des cinq prochaines années pour aider ceux qui en ont besoin en ciblant notamment la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le soutien aux communautés autochtones et la maltraitance envers les aînés», indique le député.

 

Transport collectif

Le gouvernement Couillard s’est aussi engagé à développer trois projets majeurs de transport collectif dans la métropole et dans la capitale nationale, soit le Réseau électrique métropolitain (REM), le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal et le service rapide par bus (SRB) Québec-Lévis.

«Nous investirons près de 1,5 G$ de plus, au cours des cinq prochaines années, pour des projets de transport collectif dans toutes les régions du Québec. Des investissements sont prévus afin d’accroître le parc de véhicules électriques», affirme Richard Merlini.