Sections

Une entrepreneure donne du «oomph» au maïs soufflé


Publié le 30 juin 2017

Nathalie Bombardier, fondatrice de la compagnie d'assaisonnements pour maïs soufflé Oomph.

©TC Media - Audrey Leduc-Brodeur

Comme un grain de maïs qui éclate, l’idée de lancer une entreprise d’assaisonnements à popcorn est soudainement apparue dans la tête de Nathalie Bombardier. En pleine recherche d’emploi, seule à la maison avec ses deux adolescents, la résidente de Saint-Constant a décidé de transformer cette gourmandise en une collation santé.

L’entrepreneure de 45 ans a travaillé pendant une vingtaine d’années en marketing avant de perdre son emploi au sein d’une grande entreprise. Lors d’un après-midi pluvieux, ses enfants lui ont proposé, pour lui remonter le moral, de faire un marathon de films en mangeant du maïs soufflé.

«J’ai remarqué que les assaisonnements vendus en épicerie contiennent beaucoup de colorants et de gras. Les saveurs ne sont pas attrayantes non plus, comme ketchup, sel et vinaigre ou ailes de poulet», explique-t-elle.

«J’ai cherché un peu sur Internet pour voir s’il y avait quelque chose de mieux ailleurs, poursuit-elle. Je n’ai pas trouvé.»

Mme Bombardier a vu une occasion de se lancer dans la création d’assaisonnements faits d’ingrédients naturels et de qualité. Elle a sondé le marché, en plus de tester ses recettes auprès de plusieurs centaines de personnes.

«Je me suis dit que je ne devais pas être la seule à trouver qu’il y a un manque dans ce domaine-là!» affirme la sympathique entrepreneure.  

Ainsi est née la gamme de produits Oomph. Avec l’aide de son conjoint, elle a élaboré une vingtaine de saveurs différentes. Ils ont en finalement gardé six: tarte aux pommes, dessert au citron, BBQ à l’érable – le plus populaire, d’après Mme Bombardier – sel rose, ranch et cajun épicé. Chacune d’entre elles est créée à base de poudre de lait ou de soya. La Constantine a ajouté des épices et des fruits et légumes déshydratés pour enrichir le goût, en s’assurant de ne pas inclure d’ingrédients nocifs pour la santé.

«On peut l’utiliser pour le maïs soufflé, mais on peut en déposer sur des crêpes ou un morceau de viande», explique-t-elle.

Une fois le produit complété, la mordue de marketing en elle s’est mise à créer le design du contenant ainsi que son logo. Elle a accordé un soin particulier à l’image du produit.

Alors que les ventes avaient commencé en octobre 2016, Mme Bombardier a participé à l’émission Dans l’œil du dragon. Son passage a été diffusé le 5 juin sur les ondes d’ICI Radio-Canada.

«Je me suis dit que j’allais m’essayer. Je voulais de la visibilité et je voulais mettre rapidement mon entreprise sur la mappe», explique-t-elle.

Les cinq entrepreneurs ont dégusté avec appétit le maïs soufflé qu’elle leur a offert, mais ils lui ont reproché le prix de ses produits. Ces derniers se détaillaient près de 12$ par pot de 110 grammes.

Elle a baissé ses prix de 3$ depuis sa participation, mais elle ne tient pas pour autant à modifier son produit pour diminuer ses coûts de production.

«La qualité des ingrédients que j’utilise justifie le prix, affirme-t-elle. Je ne vais pas régresser pour que ça coûte moins cher. Je ne dérogerai pas sur ce point.»

Signification du nom

Mme Bombardier ne cache pas qu’elle a des visées internationales. Elle a notamment choisi le nom Oomph parce qu’il se prononce aussi bien en français qu’en anglais.

«Mes assaisonnements donnent aussi du ‘’oomph’’ au maïs soufflé!» dit-elle en riant.

Pour l’instant, ses produits sont disponibles sur Internet et dans près d’une trentaine de points de vente à travers le Québec. Le plus proche se trouve à la boutique La Normandise à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Verdict

L’équipe du Reflet s’est sacrifiée (!) pour la cause et a dégusté du maïs soufflé avec des assaisonnements Oomph. À l’unanimité, la saveur de tarte aux pommes a été la préférée de tous. Plusieurs ont dit que le goût leur rappelait celui d’une queue de castor. À l’opposé, l’inusitée saveur de dessert au citron n’a pas plu à tous, sauf à l’auteure de ses lignes qui raffole de la tarte au citron. Les amateurs de nourriture épicée ont apprécié les saveurs BBQ à l’érable et cajun, qui rappellent des plats mexicains avec le cumin.