Une courtepointe de 440 640 mailles fabriquée par 15 tricoteuses


Publié le 11 avril 2017

La courtepointe réalisée par des membres de la Maison des aînés de La Prairie exposée au Centre multifonctionnel Guy-Dupré.

©TC Media - Denis Germain

Des femmes de la Maison des aînés de La Prairie se sont unies afin de tricoter à la main une courtepointe de 8 pieds par 12 pieds, dans le cadre des 350 ans de la municipalité.

C’est Ginette Gélinas, une membre, qui a eu l’idée. Elle a lu une publication invitant les résidents de La Prairie à soumettre des activités pour les festivités.

«J’ai alors pensé aux grands-mères qui ont aidé à faire croître la population de la ville. Ces femmes récupéraient tout pour créer des vêtements ou des courtepointes. Je me suis dit: pourquoi pas tricoter une courtepointe en leur honneur?», indique celle qui est aussi grand-mère.

Elle a soumis l’idée à la Maison des aînés qui a été emballée et a parlé de cette suggestion au comité organisateur des Fêtes.

Durant plus de six mois, 15 tricoteuses se sont réunies à raison d’une rencontre aux deux semaines pour réaliser le projet. Des femmes ont tricoté des bandes de 1 pied par 8 pieds avec différents points, une a reproduit les chiffres 350 et les lettres du mot La Prairie, et une dernière a créé une bordure. Tous les éléments ont ensuite été assemblés.

Cette activité a permis aux participantes de tisser des liens et de s’entraider.

«Certaines avaient plus d’expérience que d’autres. Elles pouvaient montrer des points. On a eu du plaisir à faire ça», soutient l’instigatrice.

Un concours a été lancé parmi les créatrices afin de donner un nom à l’œuvre. Les mailles câlines a été choisi.

«La gagnante a composé un poème qui rejoint l’idée que La Prairie est tricoté serré», indique Mme Gélinas.

Exposée

La création a été installée dans un cadre sur un mur de la nouvelle section du Centre multifonctionnel Guy-Dupré. En 2018, elle aura une seconde vie et sera remise à la bibliothèque pour le coin des enfants.

«Elle pourra accueillir plusieurs petits enfants dedans», se réjouit Mme Gélinas.

Le maire de La Prairie, Donat Serres, a accepté avec honneur ce legs.

«L’histoire, la passation du savoir et les projets intergénérationnels étant importants pour nous, nous allons dédier cette œuvre grandeur nature au Club de lecture jeunesse de La Prairie afin que les plus jeunes aient à l’esprit le travail accompli par leurs aînés», dit-il.

Poème accompagnant la courtepointe

Une maille, un rang, une bande, une courtepointe douce et câline.

Un individu, une famille, un quartier, une ville douce et câline.

Un jour, une année, une décennie, un siècle, puis 350 ans à confectionner des mailles, se serrer les coudes, construire une communauté bien tricotée, fière de son passé et tournée vers l’avenir.

-Noëlla Beaudoin