Sections

L’entreprise soumet un plan d’action à La Prairie


Publié le 23 juin 2017

Un citoyen avait dénoncé au journal la présence de plusieurs matières recyclables à l’extérieur de l’entreprise.

©gracieuseté/Archives

L’entreprise du 1400, rue de Guise à La Prairie, qui entreposait des matières recyclables à l’extérieur, a déposé un plan d’action à la Ville pour corriger la situation.

Plusieurs constats d’infractions ont été émis par les Services d’incendie et d’urbanisme de la Ville. L’entreprise Ricova a plaidé coupable à ses infractions. Elle a remis à la Ville un plan d’action qui est présentement analysé.

«Nous avons bon espoir de voir la situation se régler sous peu», mentionne Anne-Louise Milot, directrice des communications à la Ville de La Prairie.

Une audience à la cour était prévue le 21 juin, mais elle n’a finalement pas eu lieu. Le directeur général de la Ville, Jean Bergeron, avait indiqué au Reflet au début juin que la Ville avait déposé le dossier à la cour municipale. Elle lui demandait de fixer un délai pour que l’entreprise effectue le nettoyage, sans quoi elle voulait l’autorisation de faire les travaux aux frais de la compagnie.

Le ministère de l’Environnement est aussi intervenu à quelques reprises dans ce dossier. Il a émis des avis de non-conformité concernant l’entreposage de matières dangereuses résiduelles. Le Reflet attend un retour du ministère afin de savoir si l’entreprise s’est conformée au Règlement sur les matières dangereuses.

Au moment d’écrire ses lignes, il n’avait pas été possible de parler à un représentant de Ricova.

À lire aussi: