Un appui de 385 000 $ pour moderniser l’exposition permanente d’Exporail

Un appui de 385 000 $ pour moderniser l’exposition permanente d’Exporail

Nadine Cloutier, directrice générale d’Exporail, Nicole Ménard, députée de Laporte, et Daniel Laurendeau, vice-président du conseil d’administration d’Exporail, ont annoncé la modernisation de l’exposition permanente.

Crédit photo : Le Reflet - Audrey Leduc-Brodeur

Nouveaux véhicules, projections scéniques, éclairage plus adapté; Exporail, le musée ferroviaire canadien modernisera son exposition permanente dans le pavillon Angus d’ici le printemps 2019. Pour y parvenir, l’institution de Saint-Constant et Delson bénéficiera d’une aide financière de 385 000$ du gouvernement du Québec.

La députée de Laporte, Nicole Ménard, en a fait l’annonce le lundi 25 septembre.

«Une exposition permanente constitue, pour un musée, une signature par laquelle il montre son savoir-faire et son originalité. Il est essentiel de donner à un musée de qualité comme Exporail les moyens de bonifier son exposition permanente», a-t-elle déclaré.

Depuis l’ouverture du pavillon Angus en 2004, la collection permanente n’a pas subi de grandes transformations, a rappelé Nadine Cloutier, directrice générale d’Exporail.

«Nous avons le rêve de protéger et de mettre en valeur d’autres véhicules de notre collection, les artefacts et les archives, a-t-elle affirmé. Nous voulons aussi nous doter d’une nouvelle ambiance qui rehaussera l’expérience des visiteurs et qui donnera un nouveau souffle à nos programmes scolaires.»

Effet Wow!

Une fois l’établissement modernisé, les visiteurs devraient être interpellés dès leur entrée dans le pavillon, promet la direction.

«Il y aura notamment une projection  dans le hall qui bloquera la vue des gens sur l’exposition à leur arrivée, a expliqué Mme Cloutier. On veut qu’ils aient un avant-goût, mais sans vendre la mèche. Ils auront ensuite l’effet Wow! en entrant dans la galerie.»

Cette dernière accueillera encore 45 véhicules, mais 3 ou 4 d’entre eux pourraient faire place à de nouveaux qui seront restaurés, a indiqué Mme Cloutier.

«Le musée abordera aussi des thèmes plus actuels et basés sur les préoccupations de la société, notamment l’environnement, les rails en ville et la sécurité ferroviaire, a-t-elle ajouté. Notre exposition sera basée autour de la thématique du chemin de fer dans une société en mouvement.»

Un nouveau public

Mmes Ménard et Cloutier n’ont pas caché qu’elles souhaitent que l’exposition attire de nouveaux visiteurs.

«De plus, nos résidents de la région qui sont des habitués du musée auront des nouveautés, a ajouté la directrice générale. Ce sont des ambassadeurs très importants, car ils parlent de nous à leur famille et amis.»

«Le Musée ferroviaire canadien Exporail pourra rejoindre de nouveaux publics de partout dans le monde et explorer de nouvelles approches par l’entremise du numérique.»

-Nicole Ménard, députée de Laporte

D’après Mme Cloutier, le coût total du projet oscille aux alentours des 900 000$. Le Musée serait présentement à 125 000$ d’avoir les fonds nécessaires pour réaliser à terme la modernisation, a-t-elle indiqué.