La bibliothèque de Candiac se modernise

La bibliothèque de Candiac se modernise

Le prêt de livres à la bibliothèque de Candiac se fait via l’une des deux bornes libre-service.

Crédit photo : Le Reflet - Audrey Leduc-Brodeur

C’est la bibliothèque du futur… ou presque. Système de tri automatisé et prêt de livres en moins de 30 secondes; la bibliothèque municipale de Candiac s’est modernisée au coût de 258 000$. 

La Ville de Candiac s’est dotée en 2015 de la technologie de radiofréquence pour sa bibliothèque. Pendant presque deux ans, les préposés des lieux ont installé une puce dans les quelque 75 000 documents disponibles au public. La puce permet aux citoyens d’enregistrer désormais eux-mêmes les livres qu’ils emprunter en quelques secondes. Deux bornes de libre-service sont disponibles au public à l’entrée du local.

«L’utilisateur place sa carte du citoyen sous le rayon du lecteur dans la borne. Ensuite, il met le livre sous le scan. Une fois le prêt effectué, il peut imprimer un reçu, explique Patricia Lemieux, responsable de la bibliothèque. Il est possible de consulter son dossier et de renouveler un livre via la borne. C’est très simple d’utilisation.»

Une chute «intelligente»

Le système de retour a également été automatisé, facilitant aussi le travail des préposés de la bibliothèque, ajoute-t-elle.

«Les utilisateurs déposent leurs livres sur le tapis à l’extérieur du local. De l’autre côté de la chute, le système lit la puce et dispose le livre dans l’un des bacs selon la catégorie du document», explique Mme Lemieux. Elle en a fait une démonstration au Reflet.

Le livre peut se diriger sur le tapis vers le bac pour les ouvrages destinés aux adultes et adolescents, dans celui pour la section jeunesse ou dans le contenant pour les documents multimédias. Les préposés récupèrent ensuite les bacs et placent les documents dans les rayons.

«C’est un système très fiable. Il y a très peu ou pas d’erreurs du tout», précise-t-elle.

Un service plus personnalisé

L’implantation d’une telle technologie pourrait donner l’impression que le service sera moins personnalisé, mais ce sera tout le contraire, assure Mme Lemieux.

«Le personnel est heureux parce que ça va les dégager de tâches routinières.»

-Patricia Lemieux, responsable de la bibliothèque

«Le temps qu’on prenait à faire les prêts et les retours servira maintenant à faire plus d’activités d’animation et plus d’aide aux lecteurs, dit-elle. Les préposés ont suivi une formation de service à la clientèle en ce sens.»

Vent de jeunesse

La bibliothèque en soi a aussi subi une cure de rajeunissement, afin «de maximiser l’espace et de rendre la circulation plus fluide».

«L’idée, c’est qu’une personne qui entre dans notre bibliothèque puisse voir tout ce qui est disponible: les bornes, les suggestions de lecture, les nouveautés, les postes de travail, explique la responsable des lieux. Le nouvel aménagement nous donne une plus grande flexibilité pour nos animations et nos activités.»

Mme Lemieux estime qu’il était nécessaire pour la Ville de Candiac de procéder à ces changements.

«Nous voulons être prêts à répondre à la demande avec l’arrivée des nouveaux résidents dans le développement résidentiel Square Candiac, situé à proximité de la bibliothèque, affirme-t-elle. Nous voulions également dynamiser les lieux pour le bien de nos visiteurs.»

Dans le futur

La directrice souligne que le système de radiofréquence est la 2e génération de système, après le lecteur de code-barres. De quoi pourrait avoir l’air la 3e génération dans le futur?

«Des robots pourraient prendre les livres et les porter directement dans les rayons. Mais nous ne sommes pas rendus là!» s’exclame Mme Lemieux en riant.