Billet : le pyjama

Billet : le pyjama

Existe-t-il plus beau cadeau que celui de donner?

J’ai soigneusement acheté un pyjama. En pensant à toi. Qui le recevra. Je présume le jour de Noël. Ou la veille. J’ai pris la peine de l’emballer avec un papier, j’espère, que tu aimeras.

J’ai cru comprendre qu’il te serait livré en même temps qu’un panier de Noël. À toi et aux tiens. À qui c’est le tour de recevoir un peu. En ce temps de réjouissances. J’espère que vous en profiterez. Que tu passeras un beau Noël.

J’espère aussi que tu crois encore au père Noël. Au petit papa Noël qui descend du ciel avec des jouets par milliers. Je ne sais pas pour toi, mais moi, c’était ma chanson préférée quand j’étais enfant. Celle que je chantais quand je n’arrivais pas à m’endormir à l’approche de Noël. Parce que j’étais trop excitée à l’idée de déballer bientôt des cadeaux. Je n’avais pas toujours été sage, mais j’en demandais pardon. Comme dans la chanson.

Comme je n’ai pas de garçon de ton âge dans mon entourage, je me suis un peu gratté les méninges. À savoir dans quelle boutique me rendre. Pour trouver LE pyjama qui te conviendrait. Heureusement, ma collègue Joëlle est venue à ma rescousse.

J’ai choisi ton pyjama en essayant de me mettre dans ta peau. Celle d’un petit garçon de 5 ans. Actif sans doute. Bien de son temps. Qui aime les Canadiens peut-être. Les personnages animés. Star Wars? Je n’osais pas être trop spécifique. De peur de me tromper sur tes goûts. Parce qu’on ne se connaît pas du tout. Qu’on ne se verra jamais. Et que ce n’est pas important dans l’histoire.

«Ce qui compte à Noël, ce n’est pas de décorer le sapin. C’est d’être tous réunis.»

-Kevin Bright dans Friends

J’ai passé plusieurs minutes dans le département pour enfants. Avant de faire mon choix. J’hésitais. J’étais plus ou moins convaincue que j’avais trouvé ton cadeau. Jusqu’à ce que je trouve TON pyjama. Bleu foncé. Avec un petit monstre sympathique sur le devant. Dont le visage occupe tout le haut. Et les jambes, les pattes du pyjama.

Quand j’ai vu l’autocollant qui disait qu’il brillait dans le noir, j’ai été convaincue de mon choix.

Depuis, j’imagine que tu vas te promener chez toi en surbrillance dans le noir lorsque tu le porteras. Après t’être exposé à la lumière. Et ça suffit à illuminer mon Noël.