Chaussures Pagani à Delson ferme aussi

Chaussures Pagani à Delson ferme aussi

Le magasin Chaussures Pagani à Delson.

Crédit photo : Le Reflet - Hélène Gingras

La retraite des propriétaires du commerce Chaussures Pagani les amène à mettre la clé dans la porte après 35 ans en affaire à Delson.

«On devait fermer le 19 novembre, mais on a décidé de demeurer ouvert pour faire une vente de liquidation pendant encore quelques semaines», a explique Hélène Vescio, copropriétaire avec son mari Lorenzo.

La date finale de fermeture du commerce du boulevard Georges-Gagné n’est pas connue pour le moment’

M. et Mme Vescio sont également propriétaires de la bâtisse où se trouve le magasin de chaussures au rez-de-chaussée. Pour assurer leur retraite, ils ne veulent pas la vendre, préférant louer l’immeuble de deux étages. Une garderie éducative qui occupera le bâtiment d’ici quelques mois.

«C’est notre bas de laine», image-t-elle.

Vendre seulement le fonds de commerce n’était pas non plus une option viable, selon la propriétaire. En cette ère de déclin du commerce de détail, elle doute qu’ils auraient pu trouver un acheteur aux reins assez solides et capable de s’acquitter ensuite des nombreux frais inhérents (location, électricité, publicité).

«Juste en taxes, c’est 13 000$ ici», rapporte Mme Vescio.

Elle affirme que Chaussures Pagani a su tirer son épingle au fil des ans grâce à sa formule.

«La compétition ne nous a jamais affectés, dit-elle. On s’est toujours beaucoup démarqué du lot parce qu’on importait nos modèles d’ailleurs.»

La propriétaire déplore cependant le manque d’importance qu’accorde la population de la région à l’achat local.

«À notre premier magasin de chaussures qu’on a eu pendant 37 ans à Brossard, on avait beaucoup d’employés de commerces voisins qui venaient faire des achats chez nous comparé à Delson», pointe-t-elle.

Deux magasins autrefois au même endroit

À l’origine, Chaussures Pagani à Delson avait ouvert ses portes dans le centre commercial de la Plaza Delson avant de déménager pratiquement en face. C’est le fils des propriétaires, Sandro Vescio, qui l’a géré pendant toutes ces années.

La famille a aussi autrefois opéré un magasin de jeans, bottes et manteaux de cuir au deuxième étage du bâtiment actuel. Il a fermé en raison des difficultés à recruter du personnel, les vols et le déclin du cuir, selon Mme Vescio.

À lire aussi : Sports Experts à Delson ferme