Contrôle des dépenses: Saint-Constant dans le top 5 des Villes les plus économes

Contrôle des dépenses: Saint-Constant dans le top 5 des Villes les plus économes

Les propriétaires fonciers ont été appelés à contribuer davantage à l’effort fiscal municipal au courant des dernières années, selon un bilan de HEC Montréal.

Crédit photo : Le Reflet - Archives

Selon un bilan du contrôle des dépenses des administrations municipales publié par HEC Montréal, en octobre, Saint-Constant se classe dans le top 5 des Villes ayant le moins dépensées par habitant en 2016.

L’analyse du Centre sur la productivité et la prospérité (CPP) de HEC Montréal retrace l’évolution des dépenses de chacune des 1 110 municipalités québécoises. Celle-ci permet aux citoyens de voir si les dépenses de leur ville ont fluctué depuis les dernières élections en ce qui a trait à l’administration générale, la sécurité publique, le transport, l’hygiène du milieu, l’aménagement, l’urbanisme et le développement, les loisirs et la culture, etc.

En s’appuyant sur l’information compilée, on remarque que les municipalités du Québec ont mieux contrôlé leurs dépenses au cours du mandat 2013-2017.

Malgré cette amélioration, «le rythme de croissance des dépenses municipales demeure relativement élevé. Depuis 2014, les dépenses des municipalités de la province se sont accrues 4,5 fois plus rapidement que celles du gouvernement du Québec, et deux fois plus rapidement que l’inflation», soulèvent les auteurs du bilan.

Dans le document, les Villes sont réparties en groupes de référence définis en fonction de la taille de la population.

Villes de 25 000 à 49 999 habitants:

  • Avec une dépense de 1420$ par habitant, Saint-Constant se situe au 5e rang sur 26. Dans ce même groupe, la moyenne des dépenses est de 1775$ par habitant. La croissance des dépenses la plus élevée depuis 2013 pour Saint-Constant se situe surtout dans le secteur des contributions aux organismes.

Villes de 10 000 à 24 999 habitants:

  • Évaluées à 1 349 $ par habitant, les dépenses municipales de La Prairie sont 24,3 % moins élevées que la moyenne de son groupe de référence. Elle se situe au 17e rang sur 59. La rémunération, l’amortissement et la contribution aux organismes sont les secteurs où il y a le plus de croissance des dépenses, depuis 2013.
  • Sainte-Catherine se classe au 21e rang sur 59 avec des dépenses de 1428$ par habitant. La croissance des dépenses est plus importante dans les catégories rémunération ainsi que biens et services.
  • De son côté, Candiac se classe au 36e rang avec un montant de 1677$. Sur les trois Villes figurant dans ce groupe, Candiac est celle où la croissance annuelle des dépenses est la moins élevée.

Villes de 5000 à 9999 habitants:

  • Avec ses 1741$ dépensés par habitant, Delson se classe au 64e rang sur 77. La moyenne des dépenses de ce groupe est de 1570$ par habitant. Sur l’augmentation de 177$ en 2016, 75$ est attribuable à la rémunération.
  • Saint-Philippe se situe 34e sur 77 avec une dépense de 1405$ par résident. Depuis 2013, les dépenses ont davantage augmenté pour les biens et services.

Villes de 5000 à 9999 habitants:

  • Seule municipalité de la région dans ce groupe, Saint-Mathieu figure 150e sur 242 avec 1567$ dépensés par citoyen. La croissance annuelle des dépenses a été de 7% en 2015 et est redescendue à 2,8% en 2016.