Tournage de Fatale-Station à Exporail

Hélène Gingras helene.gingras@tc.tc
Publié le 30 juin 2016

Claude Legault et Macha Limonchik en compagnie du réalisateur Raphaël Oullet sur le plateau à Saint-Blaise.

©TC Media - Jessyca Viens Gaboriau

Les comédiens Macha Limonchik, Claude Legault et Denis Bernard ont tourné au Musée Exporail, mercredi, des scènes qu’on pourra voir dans la série Fatale-Station qui sera diffusée à l’hiver 2017 à Radio-Canada.

«Fatale-Station est un petit village éloigné au bout de la route, explique le directeur de production, Michel Bouchard, d’Attraction images. Pour s’y rendre, on n’a pas le choix de passer par la gare si on n’a pas de voiture.»

C’est donc dans le décor de la gare Barrington aménagée au musée de Saint-Constant – Delson qu’ont été tournées des images de ce thriller écrit par Stéphane Bourguignon (Tout sur moi, La vie, la vie) et réalisé par Rafaël Ouellet (Nouvelle Adresse).

En soirée jusqu’en début de nuit, le plateau de tournage s’est ensuite transporté sur un petit chemin agricole à Saint-Rémi pour d’autres images mettant en vedette Claude Legault, entre autres.

«On avait besoin de recréer une scène sur un chemin agricole en bordure d’une forêt», ajoute M. Bouchard.

58 jours de tournage

Le tournage de Fatale-Station se déroule principalement en Montérégie pendant une soixantaine de jours. L’équipe de production a débuté le tournage à la fin mai, passant par Saint-Bruno, Boucherville, Saint-Blaise-sur-Richelieu et Saint-Basile-le-Grand. Au cours des derniers jours, elle s’est aussi rendue à Châteauguay et Mercier. Puis, le plateau se déplacera à Léry, Pierrefonds et l’île Bizarre prochainement.

La première saison de cette télésérie comprendra 10 épisodes de 60 minutes et sera diffusée sur ICI Tou.tv, Ici Radio-Canada télé et la chaîne française Arte.

L’histoire  

La série débute lorsque Sarah (Macha Limonchik) décide de venir s’installer à Fatale-Station pour fuir un homme qui lui en veut depuis longtemps à sa vie. La présence de cette étrangère dans ce petit village perdu transforme les gens qui y résident.

François (Denis Bernard), maire du village en fin de mandat, reprend lentement confiance et courage; Johanne (Anie-Pascale Robitaille), sa femme, inerte depuis un an, se réveille peu à peu; même Eddy (Claude Legault), le gérant du Beijing Palace, un resto-bar chinois, n’est pas insensible aux charmes de la nouvelle venue.

O’Gallagher (Micheline Lanctôt), puissante matriarche du village, est une des seules qui préférerait que la belle inconnue s’en retourne d’où elle est venue. O’Gallagher se méfie de cette femme qui soulève les passions. A-t-elle raison? Que cache l’altruisme de Sarah? Après tout, personne ne vient s’installer à Fatale-Station sans avoir quelque chose à cacher… (source: Attraction images productions)