Exporail ne se relâche pas !

Publié le 22 février 2017

Maquette de train miniature – Train du cirque.

©Gracieuseté Exporail, le Musée ferroviaire canadien

Exporail, le Musée ferroviaire canadien sera ouvert au public de 9h à 17h durant les semaines de la relâche scolaire, soit les samedi 25 et dimanche 26 février ainsi que du mercredi au dimanche, du 1er au 5 et du 8 au 12 mars.

Les visiteurs auront accès aux «trains de neige» durant une dernière fin de semaine, et les enfants accompagnés de leurs parents pourront ensuite profiter des activités autour du Train du cirque à compter du 1er mars.

25 et 26 février : De fer et de glace, les trains de neige

Le public est invité à monter à bord du chasse-neige rotatif, qui servait à dégager les énormes accumulations de neige sur les voies ferrées, afin de découvrir son histoire et son mode de fonctionnement: visites en français à 11h, 13h et 15h.

Par l’entremise d’une visite de la voiture de passagers du Canadien Pacifique 1554, le public pourra également en apprendre davantage sur les trains de neige qui ont permis de transporter des milliers de skieurs vers les stations de ski des Laurentides: visites en français à 10h30, 11h30, 14h et 15h30.

Du 1er mars au 30 avril : Train du cirque

Pour se mettre dans l’ambiance du cirque, l’activité débute avec une exposition d’affiches et de trois superbe maquettes de trains miniatures réalisées par Guy Beausoleil, Jacques Brouillette et Stan Smaill, qui font vivre l’effervescence d’un convoi de cirque. Afin de découvrir le mode de transport du personnel et des artistes de la troupe du cirque au siècle dernier, les visiteurs sont ensuite invités à monter dans la voiture-lit Neville, du Canadien Pacifique: visites en français à 10h30, 13h et 15h.

Pour distraire les plus jeunes, quelques animaux et personnages du cirque se sont également cachés dans les différents véhicules exposés dans la grande galerie, et un maître de piste convie les enfants à prendre part à une série d’activités de jonglerie: assiette chinoise, balles et diabolo, à 11h, 14h et 15h30.

L’Express des Rocheuses

Le film documentaire L’Express des Rocheuses propose un voyage en train à travers les paysages époustouflants des Rocheuses, et retrace l’histoire épique de la construction du premier chemin de fer transcontinental au Canada. Présentation du film en version française à 15h.

Activités régulières

• Une visite guidée est offerte à 13h30.

• En compagnie d’un guide-animateur, les jeunes peuvent s’initier aux métiers du rail. Une activité interactive d’une durée de 20 minutes offerte à 10h, 11h et 14h30.

• La salle des trains miniatures est accessible de 10h30 à 12h et de 13h à 16h30.

• Les balades sur le chemin de fer miniature, d’une durée de cinq minutes, sont de retour à l’occasion de la relâche (1er au 12 mars) à 11h30, 13h et 15h.

• L’exposition sur la sécurité ferroviaire à la gare Hays d’Exporail – Arrête, regarde, écoute: Train en vue?

Exposition temporaire : La Gravure, un art à découvrir

Jusqu’au 28 mai, cette exposition itinérante, empruntée au Musée de la Banque du Canada, permet de découvrir le processus créatif, le savoir-faire technique et le génie artistique à l’origine de chaque série de timbres et de billets de banque canadiens, depuis la conception jusqu’à l’émission.

Des œuvres originales, des plaques d’impression, des vidéos, du matériel interactif, des timbres rares et de l’argent – beaucoup d’argent – attendent les visiteurs dans cette exposition amusante, informative et enrichissante mettant en valeur la beauté et les subtilités des timbres et des billets de banque canadiens.

Destinée tant aux jeunes qu’aux familles et aux adultes, l’exposition comprend un éventail d’objets et d’éléments interactifs, et est accompagnée d’un programme pédagogique ainsi que d’un programme plus général. «Créez un billet ou un timbre personnalisé, reproduisez les superbes motifs élaborés des anciens billets de banque et retracez l’histoire millénaire des graveurs et de leur art!»

Une exposition itinérante du Musée de la Banque du Canada, en partenariat avec le Musée canadien de l’histoire. (TC Media)