Bibliothèque municipale: Le livre numérique attire une nouvelle clientèle


Publié le 7 février 2017

Les bibliothèques municipales proposent depuis quelques années une collection de livres numériques à leurs usagers.

©Photo: TC Media – Archives

L’arrivée des livres numériques dans les bibliothèques municipales n’a pas réduit l’achalandage, mais plutôt apporté de nouveaux usagers.

Patricia Lemieux, chef de division à la bibliothèque de Candiac, soutient que les «livres papier ont toujours la côte», malgré l’arrivée du numérique. Elle indique que les usagers qui voyagent, notamment les snowbird, et qui souhaitent emprunter les livres de la bibliothèque se tournent vers les livres numériques.

Les gens commencent à s’approprier plus le numérique. Les statistiques sont en croissance. -Patricia Lemieux, chef de division à la bibliothèque de Candiac

«Il y a aussi des gens qui ne souhaitent pas se déplacer. Ça répond à un besoin», dit-elle.

Ève Lagacé, directrice générale de l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), croit que l’ajout de cette offre dans les bibliothèques municipales a amené de nouveaux usagers plutôt que de changer les habitudes des abonnés.

Depuis 2016, toutes les bibliothèques de la région offrent une collection de livres numériques. Mme Lagacé soutient qu’il est rendu marginal qu’une bibliothèque n’offre pas ce service.

Selon les données recueillies auprès des Villes, les emprunts numériques ont augmenté depuis les débuts du service.

Par exemple, à Candiac, qui a mis à la disposition des citoyens des livres numériques en 2012, 43 emprunts ont été faits la première année, comparé à 1320 l’année suivante. Ce chiffre n’a cessé de croître pour atteindre 2588 en 2016.

Certaines bibliothèques de la région offriront des bornes libre-service dans les prochaines années.

©Photo gracieuseté

Bornes libre-service

Dans un avenir rapproché, certaines bibliothèques offriront des bornes libre-service qui permettent aux usagers d’enregistrer eux-mêmes leurs prêts.

«Les bornes rendent les prêts plus rapides. L’usager présente sa carte d’abonné et le livre à emprunter. Le livre est démagnétisé et le citoyen peut sortir», explique Mme Lagacé.

Cette technologie permet notamment d’améliorer le service à la clientèle, puisque les employés peuvent parcourir davantage les rayons pour conseiller les utilisateurs.

À Candiac, deux bornes devraient être en fonction ce printemps ou cet été. Cet ajout sera lié aux travaux de réaménagement de l’aire d’accueil et du comptoir de prêts.

«Candiac est en plein développement avec des projets résidentiels. On anticipe une augmentation des usagers. Il faut de l’équipement pour répondre à la demande», soutient Mme Lemieux.

La Prairie prévoit également l’ajout de deux bornes au courant de l’année 2018, aussi dans le cadre d’un réaménagement de la bibliothèque.

Les Villes de Sainte-Catherine et Saint-Constant évaluent pour leur part la possibilité d’implanter ces bornes dans le futur. Les autres municipalités ne prévoient pas l’ajout de ce service à court terme.

D’autres services multimédia

La bibliothèque de Candiac offre depuis le printemps la possibilité d’emprunter un des six iPad disponibles pour de la consultation sur place.

«Des usagers viennent y lire La Presse+ ou faire des recherches», cite en exemple Mme Lemieux.

La bibliothèque de Sainte-Catherine propose également ce service à ses usagers depuis cette année.

Depuis quelques semaines, la bibliothèque de Canidac offre aussi les services de Zinio qui permet aux usagers de consulter des revues numériques.

«La technologie va amener les bibliothèques à se transformer pour devenir des milieux de vie. Le personnel sera plus disponible pour offrir des activités. C’est ce qu’on souhaite», affirme-t-elle.

Villes Nombre de livres numériques disponibles Année du début du service Prêts en 2016
Saint-Constant 3143 2014 3333
Sainte-Catherine 1400 (90% sont Québécois) 2013 2000 en moyenne
Delson 911 fin 2015 701
Candiac 1679 (1625 en français, 54 en anglais) 2012 2588
La Prairie 978 2014 3413
Saint-Philippe 944 2014 191
Saint-Mathieu 11 047 via le réseau Biblio Montérégie 2012 372
Saint-Rémi
491 (428 québécois et 63 étrangers) 2016 645