Sections

Autopatrouille dans un bassin de rétention : le policier n’était plus à bord


Publié le 17 août 2017

Le policier n'était plius à bord lorsque son autopatrouille a sombré dans le bassin, contrairement au suspect.

©Gracieuseté - Mathieu Mailloux

Dans son empressement pour sauver le suspect qui venait de sombrer dans un bassin de rétention avec sa voiture à Sainte-Catherine, le 28 juillet, le policier n’aurait pas mis le bras de vitesses de son autopatrouille à l’arrêt complet.

«En sortant, il a mal mis l’auto à park et la voiture a continué tranquillement à rouler jusque dans le bassin», explique Maxime Lavoie, de la Régie intermunicipale de police Roussillon.

Le supérieur du policier devrait confirmer cette hypothèse au terme de son enquête, selon M. Lavoie. L’agent patrouillait en solo au moment des événements.

Une telle manœuvre de stationnement incomplète ne serait pas inusitée. «Ça arrive que l’autopatrouille soit entre le <@Ri>park<@$p> et le reculons lorsqu’on sort vite», affirme M. Lavoie.

Les objets récupérables de l’autopatrouille le seront, selon lui. Par ailleurs, la police de Roussillon est assurée pour ce genre de dommages. Il ignore cependant si une réclamation sera faite.