Sainte-Catherinois coupable de viol et d’attentats à la pudeur

Joëlle Bergeron joelle.bergeron@tc.tc
Publié le 18 décembre 2015

.

©Gracieuseté - Depositphotos

Jean-Marie Rondeau, de Sainte-Catherine, a été reconnu coupable de viol et de trois chefs d’attentats à la pudeur sur des personnes de sexe féminin et masculin, le 9 décembre, au Palais de justice de Montréal.

Après l’enquête du Service de police de Montréal, huit chefs d’accusation avaient été portés. Sur les six victimes dans ce dossier, trois ont témoigné lors de la dernière audience. L’accusé connaîtra sa sentence le 29 avril.

Comme TC Media n’a pas assisté à la comparution de M. Rondeau, les informations ci-haut ont été fournies par le greffe criminel du palais de justice. Il n'a cependant pas été possible de savoir le lien de l'accusé avec les victimes. Selon une source près du dossier, les méfaits se sont produits entre les années 1950 et 1960. Les victimes, deux sœurs et un frère, étaient alors âgées de 9, 10 et 12 ans.

Plus de détails pourront être fournis une fois que le Journal aura reçu copie de la dénonciation.

Pour sa part, le procureur de la Couronne, Me Olivier Charbonneau, n’a pas retourné les appels du Journal.