Six mois de prison pour contacts sexuels sur des enfants

Joëlle Bergeron joelle.bergeron@tc.tc
Publié le 16 mai 2016

.

©Gracieuseté - Depositphotos

Lucien Lécuyer, 73 ans, de Sainte-Catherine, a été condamné à six mois moins un jour de prison pour avoir eu des contacts sexuels avec deux mineures.

L’accusé a obtenu sa sentence au Palais de justice de Longueuil le 4 mai.

La famille des plaignantes est soulagée, elle qui a entamé les poursuites judiciaires il y a quatre ans.

«Comme il est malade, on pensait qu’il ne ferait même pas de prison, a dit la grand-mère des victimes à propos de l’accusé. Alors on est content de la sentence.»

Les actes reprochés ont été commis alors que les fillettes étaient âgées de 4 ans et 2 ans et demi. L’homme s’en était d’abord pris à la plus jeune. Lorsque l’aînée a subi le même traitement, elle en a parlé parce qu’elle comprenait que ce qui se passait n’était pas normal, atteste son entourage.

«Même si elles ont dû témoigner, les deux filles vont bien, affirme leur grand-mère. Elles ont vu des psychologues du CAVAC (Centre d’aide aux victimes d’actes criminels) et ont pu en parler.»

Dans des dossiers d’agression sexuelle, il est interdit de fournir des détails qui pourraient identifier les victimes.

 

Accusations selon l’article 151 du Code criminel

Toute personne qui, à des fins d’ordre sexuel, touche directement ou indirectement, avec une partie de son corps ou avec un objet, une partie du corps d’un enfant âgé de moins de 16 ans est coupable de contacts sexuels. La peine peut varier selon le cas.