«Georges St-Pierre n’a pas eu besoin d’utiliser toutes ses armes», selon Vic Thériault, entraîneur de kickboxing

«Georges St-Pierre n’a pas eu besoin d’utiliser toutes ses armes», selon Vic Thériault, entraîneur de kickboxing

Vic Thériault et Georges St-Pierre.

Crédit photo : Gracieuseté - Archives

Vic Thériault ne tarit pas d’éloges à l’endroit de Georges St-Pierre (GSP) qui a remporté la ceinture des mi-moyens (185 lb) dans la ligue de combats extrêmes UFC à New York, le samedi 4 novembre. Son entraîneur de kickboxing répète que son retour a été «remarquable».

«Il n’a pas eu besoin d’utiliser toutes ses armes pour l’emporter, se réjouit-il. Il en aura en réserve pour son prochain combat.»

Selon lui, le natif de Saint-Isidore qui remontait dans le ring pour disputer un titre a encore une fois écrit l’histoire des arts martiaux. Sa force de caractère et sa détermination sont incomparables.

«Ce n’est pas facile de monter de division. C’est encore plus difficile si on a fait un arrêt de quatre ans, observe M. Thériault. Mais Georges est un guerrier des temps modernes et passionné par les défis. Il ne se contente pas d’être un champion comme les autres. Il a encore une fois monté la barre d’un cran.»

Au 2e round, le spécialiste du kickboxing a cependant éprouvé une brève crainte pour le favori. Il trouvait que l’athlète de 36 ans semblait chercher son air, ce qui ne serait pas étranger au fait que ce n’est pas sa catégorie «naturelle», soit celle des 170 lb (mi-moyens).

«Cependant, il m’a surpris par son calme. Jamais il n’a paniqué durant le combat», poursuit-il.

Entraîneur non officiel

Vic Thériault a visionné le combat alors qu’il se trouvait au casino de Hull pour la présentation d’un événement dont il est le promoteur. Durant la journée, il avait texté celui qu’il appelle son ami pour lui souhaiter bonne chance et lui rappeler une combinaison de coups.

Le résident de Sainte-Catherine ne fait pas partie de la liste officielle des entraîneurs de Georges St-Pierre, mais le spécialiste du kickboxing lui a donné plusieurs leçons depuis deux ans et demi. C’est à la demande même de GSP qu’il lui a enseigné comment améliorer son kickboxing. Par le passé, M. Thériault a formé son frère, Jean-Yves, qui a longtemps été champion mondial incontesté.

«Ma vraie passion, c’est coacher. Pour moi, c’est une belle expérience. C’est comme un entraîneur de boxe qui se fait appeler par Mohammed Ali.»

-Vic Thériault

Victoire par soumission

Georges St-Pierre l’a emporté par soumission face à Michael Bisping à 4:23 du 3e round. Il lui a fait un étranglement arrière.