Guillaume Blanchette dompte le Texas au baseball universitaire américain

Guillaume Blanchette dompte le Texas au baseball universitaire américain

Guillaume Blanchette

De plus en plus de joueurs de baseball québécois traversent la frontière américaine afin de poursuivre leur développement avec différents collèges américains (NCAA). C’est notamment le cas de Guillaume Blanchette qui a profité de sa dernière année avec les Chaparrals de Lubbock Christian University au Texas pour briller et cogner à la porte des rangs professionnels.

Sa saison terminée, le lanceur gaucher s’est distingué sur le plan personnel avec une fiche de 12 victoires contre deux revers. Même s’il aurait souhaité amener les Chaparrals plus loin qu’aux championnats régionaux, l’athlète de Saint-Constant a profité de sa dernière année d’éligibilité pour faire écarquiller bien des yeux. Il s’est avéré être l’un des meilleurs lanceurs du circuit universitaire américain.

Arrivé à Lubbock en 2015 après deux années en collège préparatoire avec les Whitecaps de Galveston, Blanchette a néanmoins dû s’acclimater à son nouvel environnement. S’il concède avoir connu quelques difficultés au départ, le baseballeur voulait s’assurer que 2016 soit différente.

«C’était ma dernière année dans la NCAA. C’était aussi ma dernière chance de faire bonne impression. Je voulais jouer sans avoir de regret», confie l’artilleur de 6 pi 1 po et 165 livres.

La «french connection»

Le lanceur de 22 ans attribue aussi une grande partie de ses succès à son receveur et ami, Jean-Philippe Rousseau. Les deux joueurs ont évolué ensemble avec les Bisons de Saint-Eustache dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) durant la saison estivale. Le lanceur a su convaincre le receveur de le rejoindre à Lubbock.

«Nous nous connaissons depuis une dizaine d’années. On a développé une belle chimie ensemble. On avait un plan de match et on l’a suivi à la lettre. Le fait d’être deux Québécois au Texas nous a bien servi alors qu’on pouvait communiquer en français sur le terrain sans être compris. Il y a une relation particulière entre les lanceurs et les receveurs. L’arrivée de JP a été très importante pour moi», affirme-t-il.

Des pourparlers     

Maintenant que son stage universitaire est terminé, Guillaume Blanchette attendra le prochain repêchage de la MLB pour évaluer ses différentes options. Il attendra d’abord de voir s’il sera repêché ou s’il obtiendra un contrat des Ligues mineures avec l’une des 30 formations du baseball majeur.

Blanchette considérerait également une offre pour évoluer dans la Ligue Can-Am cet été avec l’une des deux formations québécoises.

«Il y a des discussions pour le moment, mais ça demeure là pour l’instant, confie le jeune athlète qui préfère ne pas dévoiler l’identité de l’équipe. Ce serait une option très intéressante d’entamer ma carrière chez moi, au Québec. En plus, le calibre de baseball est de plus en plus relevé dans cette ligue.»

Quoi qu’il advienne, avec une telle saison, le talentueux lanceur ne devrait pas chômer bien longtemps. Au contraire, les portes s’ouvrent pour celui qui effectuera fort probablement ses premiers pas chez les professionnels au courant des prochaines semaines.