Il faut sortir de notre routine

Particulièrement depuis 2-3 ans, je suis préoccupé par des difficultés de concentration et des petits oublis face à des activités quotidiennes.

Je déjeune régulièrement avec des amis retraités depuis quelques années. Et je constate que la majorité vit les mêmes problèmes. On retrouve ça chez les hommes et les femmes, bien que les études démontrent que c’est plus accentué chez les hommes.

Cela fait quelques discussions que j’ai avec des gens du domaine de la santé, et tous me disent qu’il faut rester actif cognitivement et sortir de notre routine. Si t’as fait des mots croisés toute ta vie, ce n’est pas assez! Faut apprendre, essayer de nouvelles activités, rester actif sur le plan professionnel, faire du bénévolat.

On passe d’une carrière intense avec continuellement des défis, des enjeux, des problèmes à régler. Et on est fatigué! Mais si on arrête tout, ça se dégrade rapidement. Les femmes vont davantage assister à des conférences, apprendre à danser, à peindre.

Et l’aspect psychologique est très important. En tout cas, pour moi c’est un grand défi et c’est, entre autres, pourquoi j’écris et demeure très occupé. Mais faut croire que ce n’est pas assez!

Ici, résistez à la tentation de me suggérer de faire des listes. Je suis le genre à faire des listes de mes listes. Et à oublier où je les ai mises.

Normand Robert,

La Prairie