«J’ai vu le bloc de glace se détacher de la voiture en avant de nous!»

«J’ai vu le bloc de glace se détacher de la voiture en avant de nous!»

Le parebrise de la voiture de Mélanie Provost après l’impact.

Crédit photo : Gracieuseté

Mélanie Provost et sa fille ont eu la peur de leur vie alors qu’elles roulaient sur la route 132 Est le samedi 27 janvier, vers 14h. Un énorme bloc de glace provenant du toit d’une autre voiture a terminé sa course dans leur parebrise, causant de multiples fissures.

«J’ai vu le bloc de glace se détacher de la voiture en avant de nous, mais comme on roulait dans la voie du centre et qu’il y avait des voitures autour, je n’ai pas pu l’éviter», explique la conductrice. Lors de l’impact, elle venait de passer sous le viaduc du chemin Saint-François-Xavier.

«On est chanceuse parce que le parebrise n’a pas complètement éclaté, mais ç’aurait pu être beaucoup plus grave que ça. Je trouve que la personne [conducteur fautif] a vraiment été irresponsable», déplore-t-elle.

Comme l’événement s’est produit rapidement, la conductrice et sa passagère n’ont pas eu le temps de noter la plaque de la voiture fautive.

Après l’impact, Mme Provost a pris la bretelle pour l’autoroute 15 Sud vers Napierville et elle a composé le 9-1-1. Les policiers l’ont ensuite escortée jusque chez elle.

La Constantine demande aux gens de bien déneiger et déglacer leur véhicule avant de prendre la route.

Ce que dit la loi

L’article 281.1 du Code de la sécurité routière (CSR) stipule que «la personne qui conduit un véhicule routier dont le parebrise et les vitres ne sont pas libres de toute matière pouvant nuire à la visibilité du conducteur commet une infraction et est passible d’une amende de 100 $ à 200 $.»

L’article 237 mentionne également que tous les phares, feux et réflecteurs doivent être dégagés de toute matière qui en diminuerait l’efficacité.

En ce qui a trait aux véhicules non déneigés, communément appelés igloo mobile, le policier peut appliquer l’article 498 du CSR qui dit qu’il «est interdit à tout conducteur de laisser une matière quelconque se détacher du véhicule qu’il conduit». Dans tous les cas, aucun point d’inaptitude ne sera perdu.