Jeux du Québec: La Rive-Sud défendra son titre de championne d’athlétisme

Jeux du Québec: La Rive-Sud défendra son titre de championne d’athlétisme

La Rive-Sud tentera de répéter sa performance de 2014 à Longueuil

Dès le premier jour du 2e bloc de compétition des Jeux du Québec, qui débute ce vendredi, un choc de titans se mettra en branle en athlétisme, épreuve reine des Jeux, opposant la Rive-Sud à Lac Saint-Louis.

La Rive-Sud défendra son titre de championne d’athlétisme acquis en 2014 chez elle, à Longueuil. Lac Saint-Louis, elle, voudra reprendre sa domination après 9 titres consécutifs, une dynastie qui avait duré près de 20 ans.

La lutte devrait être serrée dans ce duel où tout athlète finaliste accumule des points pour son équipe. En 2014, la Rive-Sud l’avait emporté avec 4317 points contre 4129 pour Lac Saint-Louis, une mince marge de 188 points. La Mauricie (3331) et la Capitale nationale (3273) suivaient loin derrière.

La Rive-Sud se présente à Montréal avec 32 athlètes qui prendront part à un maximum de cinq épreuves en quatre jours, avec une fin en apothéose avec les courses à relais, qui valent le plus de points. Ces athlètes seront supportés par quatre entraîneurs et trois accompagnateurs, dont les Brossardois Louis-Carlos Vargas, détenteurs de plusieurs records des Jeux du Québec en courses de demi-fond, et Audrey Jackson, multiple médaillée des Jeux de 2014.

Pas moins de neuf athlètes déjà médaillés des Jeux participeront aux compétitions cette année.

Des points, des médailles et des stratégies

L’entraîneur-chef Martin Angel – qui revient tout juste des Championnats canadiens juniors, tout comme les athlètes Vargas et Jackson – croit en son équipe.

«Nous sommes là pour accumuler le plus de points et le plus de médailles possible, dit-il. Nous ne contrôlons pas ce que feront les athlètes de Lac Saint-Louis et nous ne pouvons faire de prédictions, mais nous avons encore une équipe compétitive, avec plusieurs athlètes déjà titrés au Québec. Nous nous lancerons à fond en nous concentrant sur nos performances et des stratégies d’équipe se forgeront à mesure que les compétitions avanceront.»

Pour lui, les Jeux du Québec sont une belle opportunité pour les athlètes.

«Nous avons des athlètes ayant fait leurs preuves et qui sont à surveiller, mais lors de chaque Finale des Jeux, nous avons droit à de belles surprises de la part d’athlètes moins connus, fait-il remarquer. Parmi ceux à surveiller chez les filles, deux noms ressortent, soit Adriana Phan, de Saint-Jean-sur-Richelieu, et Chloé Royce, de Saint-Lambert.»

Phan a gagné plusieurs titres provinciaux, dont l’or au 4 X 100 m et le saut en longueur au dernier championnat scolaire provincial en juin, de même que des médailles en sprint et en haies. Royce, une pentathlonienne élite, performante en courses et en sauts, a quant à elle plusieurs succès sur les scènes provinciale et nationale.

«Les deux progressent toujours», ajoute Angel.

«Chez les garçons, trois noms sont à surveiller, soit Jean Nicolas Brenko, de Saint-Jean-sur-Richelieu, chez les cadets, ainsi que Jahsiah Lewis-Pennicooke, de Saint-Hubert, et Morgan Thompson, de Greenfield Park, chez les juvéniles», affirme-t-il.

Brenko multiplie les médailles en courses de sprint, saut en longueur et même au lancer du disque. Thompson est champion canadien cadet en saut en hauteur 2015, tout en étant un coureur redoutable, tout comme Lewis-Pennicooke, lui aussi élite canadien en saut en hauteur et excellent coureur de sprint.

Une délégation représentative

«Plusieurs autres athlètes performants et en progression ayant aidé la Montérégie à gagner le Championnat provincial scolaire en juin à Longueuil seront des nôtres, indique Martin Angel. Avec Vargas et Jackson qui exerceront du leadership et des entraîneurs provenant de nos grands centres d’athlétisme, nous serons compétitifs», assure-t-il.