J’offre ce qu’il y a de mieux à mes visiteurs

Bien recevoir est un art. C’est certain qu’il faut de la chaleur humaine, de la conversation, de l’écoute, savoir rire au bon moment, mais d’abord ce qu’on retient c’est la qualité du repas. Et j’offre souvent ce qu’il y a de mieux à mes visiteurs.

Samedi dernier, je reçois mon neveu David, celui que toutes mes nièces trouvent beau. Il est avec Emmanuelle, son amoureuse, charmante et allumée. Je veux qu’ils soient aux petits oignons. Je leur réitère que la pizza Como est la meilleure au monde et David est entièrement en accord.

D’ailleurs, j’ai souvent reçu avec des pâtes, de la viande ou du poisson, mais les gens me réclament constamment la Como. Moi ce que je comprends, c’est qu’on souhaite que je sois totalement disponible pour eux.

Je les préviens tout de suite que comme dessert, j’ai de la tarte au sucre achetée dans le village de Frelighsburg situé près des douanes américaines, et je leur dis que je suis toujours prêt à me déplacer pour en avoir.

David salive. C’est son dessert préféré, et je le prépare à avoir un festin comme dessert. Emmanuelle, plus mature et discrète, frétille à la pensée de ce qui vient après la pizza. Je sens que je suis un modèle pour eux comme hôte.

Et dans un geste théâtral, je sors la tarte et je réalise que c’est une tourtière. Imperturbable, j’utilise mon plan B et leur offre une Caramilk et une Coffee Crisp. Et la soirée s’est bien terminée, puisque les Canadiens ont gagné contre Ottawa.

J’espère qu’ils vont revenir, car je suis chaleureux et j’ai de la conversation.

Normand Robert,

La Prairie