La photo pour mieux observer la vie

Jean-Claude Charron a toujours aimé prendre des photos parce que cette activité lui permet de relaxer et de faire des observations inusitées.

C’est souvent avec surprise que le Montréalais découvre le résultat de ses clics en téléchargeant ses photos sur son ordinateur.

«Je pensais avoir pris un insecte dans une fleur, se souvient le photographe amateur qui l’a capté à l’aide d’une lentille macro Tamron de 90 mm posée sur son appareil Nikon. L’insecte n’était pas plus gros qu’une fourmi.»

Ce n’est qu’une fois la photo agrandie sur l’écran que M. Charron a vu un insecte identique dans une autre fleur à proximité, à l’envers. Il a intitulé sa photo Duplex.

Celle-ci lui a valu le premier prix du coup de cœur du public format encadré à l’exposition annuelle du Club photo Roussillon au centre Roméo-V.-Patenaude à Candiac, les 20 et 21 mai, visitée par plus de 200 personnes. Et dire qu’il a failli exposer une autre photo à la dernière minute!

Autre prix

Sa nuit blanche passée dans le Vieux-Montréal, le 31 mars, lui a permis de remporter la 2e place du coup de cœur du public thématique. On y voit huit bâtiments éclairés, d’où le titre Minuit le soir.

«Je devais passer un électro-encéphalogramme et je ne devais pas dormir pendant 24 heures avant. J’ai donc passé une nuit blanche à prendre des photos», confie-t-il.

Encore là, le photographe de 57 ans n’a constaté le résultat que plus tard. «Il fallait laisser un bon 30 secondes d’exposition pour chaque photo afin de capter la lumière. Sur l’ordinateur, j’ai découvert des couleurs et des teintes insoupçonnées», explique-t-il.

«C’est toujours agréable de se faire dire bravo», reconnaît celui qui apprend depuis deux ans au contact des autres membres, des sorties et des exercices imposés.

5000 photos en Afrique

Pauline Traversy a aussi remporté deux prix lors de l’exposition, soit la 3e place du coup de cœur du public format encadré pour sa photo Miroir sur rail, puis la 1re place pour son thème de l’Afrique.

Alors que la Sainte-Catherinoise contrôlait presque tout pour le cliché d’un rail de Delson baigné par le soleil, il en était tout autrement lors de ses safaris dans la jungle en Afrique du Sud. Elle utilisait souvent le mode rafale de son appareil photo et une lentille grossissante.

«Ce n’est pas facile de prendre des animaux sauvages dans leur environnement, constate la dame de 71 ans. Soit ils ne sont jamais à la bonne place, derrière un arbre ou avec d’autres, soit il n’y a pas assez de lumière.»

La rencontre avec un éléphant de sept à huit tonnes lui a causé une bonne frousse. Surtout que l’animal s’est mis à agiter ses oreilles à deux reprises, signe d’une attaque imminente.

«Le guide a reculé et on a déménagé assez vite!» avoue celle qui apprend beaucoup depuis qu’elle s’est inscrite au club de photo de la région.   

 

Coups de cœur du public format encadré

1re place: Jean-Claude Charron avec Duplex

2e place: Carole Martin avec Magnificence

3e place: Pauline Traversy avec Miroir sur rail

 

Coups de cœur du public sous Mon thème… Ma vision

1re place: Pauline Traversy pour Afrique

2e place: Claude Charron pour Minuit le soir

3e place: ex aequo Hélène Couillard pour Les tasses et Sylvie Gauvin pour Mon Charlevoix