Lettre ouverte : Me réconcilier avec l’hiver

Lettre ouverte : Me réconcilier avec l’hiver

Un samedi matin d’hiver, le 13 janvier, jour de tempête, journée  prévisible; je me suis enlisée dans un banc de neige en me rendant à un enterrement.

Alors que j’appelle la dépanneuse, une dame cogne dans ma vitre de voiture et m’offre de m’accueillir chez elle si j’ai besoin de quoi que ce soit. Avant, un gentil monsieur avait tenté de m’aider sans succès et m’avait gentiment reconduite à l’église.

Enfin, tout en attendant toujours la dépanneuse, quatre jeunes hommes arrivés de nulle part m’ont sortie de mon banc de neige en un rien de temps.

Voilà pourquoi j’aime ma Ville de Ste-Catherine, mes concitoyens et concitoyennes et, surtout, pourquoi ils me réconcilient avec l’hiver.

Anne Gadoury

Fière de vivre à Sainte-Catherine depuis 30 ans