Élections municipales: Louise Savignac veut être au service des Constantins

Élections municipales: Louise Savignac veut être au service des Constantins

Louise Savignac sert les citoyens depuis quatre ans et souhaite continuer.

Crédit photo : Gracieuseté

Conseillère sortante du district no 5, Louise Savignac brigue un second mandat dans son quartier, mais comme candidate indépendante.

«Ce n’était pas mon choix de quitter l’équipe, mais je n’ai rien contre M. Boyer, indique la Constantine. J’ai très hâte de retravailler avec lui.»

Au contraire de ses deux opposants, Ginette Bourget et Sylvain Cazes, Mme Savignac souligne qu’elle est la seule candidate à résider dans le district depuis plus de 10 ans.

«Il faut être près des gens et de leurs préoccupations, dit-elle. C’est important que la personne qui les représente à l’hôtel de ville sache de quoi ils parlent quand ils ont des problèmes.»

De son côté, la conseillère sortante s’engage à poursuivre ce qu’elle a commencé. Se qualifiant de tenace, elle est entre autres fière de s’être acharnée pour qu’un Conseil des jeunes voit le jour.

«J’ai tapé sur le clou pendant au moins deux ans et regardez les beaux projets qui en découlent: la tyrolienne, les passages piétonniers colorés, le skatepark, etc.», énumère-t-elle.

Compétente

Étonnée que son ancienne équipe soit d’avis qu’elle manque de compétences en gestion, elle rappelle qu’elle a été présidente de trois comités, de deux politiques (Municipalité amie des aînés et sur l’accessibilité universelle). Elle a également représenté la Ville auprès de Transport adapté Rive Sud-Ouest (TARSO) et de la Maison des jeunes.

«Je ne suis pas amère et je n’y retourne surtout pas pour semer le trouble, assure-t-elle. Je suis fière des projets que nous avons amorcés et je veux être là pour les voir se réaliser.»

Si elle est réélue pour un second mandat, Mme Savignac s’engage à relier les pistes cyclables entre elles, à remplir les fossés, à réparer les rues endommagées et à améliorer les parcs. Elle souhaite aussi miser davantage sur la culture.