«Mon oncle Émile» a 100 ans

«Mon oncle Émile» a 100 ans

Les proches d’Émile Brossard ont organisé une fête en son honneur au centre communautaire de Saint-Mathieu, le 6 janvier.

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Celui que plusieurs résidents de Saint-Mathieu appellent affectueusement «mon oncle Émile» a célébré ses 100 ans, le 3 janvier.

«C’est un bon monsieur qui a une belle personnalité, de l’entregent, un beau sens de l’humour et qui ne juge personne», raconte sa nièce et mairesse de la municipalité, Lise Poissant.

Émile Brossard vit sous son toit, dans un appartement intergénérationnel que Mme Poissant a fait aménager en 1999, deux ans après le décès subit de son épouse.

«Comme ma mère [et la sœur de M. Brossard] vivait déjà chez nous, il m’a demandé si je pouvais l’accueillir lui aussi», poursuit Mme Poissant.

Son oncle est autonome et en bonne santé. Il cuisine ses repas, joue aux cartes, prend des marches, etc. Il a seulement besoin d’un coup de main pour des petites tâches comme faire l’épicerie ou le ménage, rapporte-t-elle.

«Jusqu’à il y a deux ans, c’est lui qui déneigeait le stationnement avec le tracteur et qui coupait le gazon l’été», dit Mme Poissant.

Le secret de la longévité de ce centenaire résiderait dans l’absorption quotidienne de gin Kuyper ou de brandy.

Passé

Originaire de Brossard, M. Brossard a fait plusieurs métiers dont celui de chauffeur d’autobus scolaire. Bénévole de longue date, il a aussi été marguiller et a servi la messe à Saint-Mathieu.

«Tout le monde ici l’appelle mon oncle Émile», rapporte sa nièce.

À l’occasion d’une fête organisée en son honneur, le dimanche 7 janvier, au centre communautaire de Saint-Mathieu, M. Brossard a reçu une lettre de félicitations du premier ministre Justin Trudeau.

Les invités aux célébrations du 100e anniversaire d’Émile Brossard ont pris un shooter de brandy tous ensemble!