Un premier salon des aidants naturels à Candiac

Un premier salon des aidants naturels à Candiac

Une trentaine de kiosques avaient été aménagés pour l’occasion.

Crédit photo : Le Reflet – David Penven

Le Complexe Roméo-V.-Patenaude à Candiac était l’hôte, le mercredi 8 novembre, du premier salon des proches aidants. Organisé par le Centre de bénévolat de la Rive-Sud (CBRS), l’événement qui regroupait une trentaine de kiosques a attiré une soixantaine de visiteurs.

«Les organismes communautaires et gouvernementaux étaient représentés. Certaines entreprises privées qui offrent des services qu’on ne retrouve pas dans le secteur public ou du communautaire étaient présentes aussi», mentionne Martine Robidoux, coordonnatrice du Point de service de Candiac de la CBRS.

Elle mentionne l’importance de la tenue de ce salon, qui deviendra annuel, et qui permet de faire connaître à la population les multiples ressources offertes aux proches aidants.

«Un aidant, c’est celui qui aime et qui prend soin.»

– Martine Robidoux, coordonnatrice du Point de service de Candiac du CBRS

«Malheureusement, beaucoup d’aidants sont isolés parce qu’ils ne sont pas toujours au courant des ressources qui sont offertes, note-t-elle. Ce salon est là pour leur dire qu’ils peuvent avoir de l’aide.»

Deux conférences étaient présentées, dont celle de Daniel Morin, propriétaire de Zoothérapie Morin. Accompagné de ses chiens, il a expliqué les bienfaits de la zoothérapie. Une seconde conférence, offerte par la Clinique juridique Juripop, était consacrée aux documents légaux (ex.: testament, mandat d’inaptitude).

 

Découvertes

Le salon des proches aidants a permis au public de découvrir les services proposés, comme a pu le constater Murielle Guay, de Saint-Constant.

«J’étais là par curiosité.  C’est très bien comme salon. J’ai beaucoup aimé les deux conférences.  Surtout celle sur la zoothérapie auquel je ne croyais pas du tout. Mais le conférencier m’a convaincu», indique-t-elle.

Si elle ne se considère pas une proche aidante de première ligne dans la mesure où ses parents ont déménagé l’an passé dans une résidence, elle a tenu tout de même à s’informer sur le sujet.

L’activité a aussi constitué une occasion de créer des liens entre organismes.

La Régie intermunicipale de police Roussillon était représentée lors du salon des proches aidants. Sur la photo, Michel Lebel, porte-parole aux relations communautaires et médiatiques.

 

«Je découvre de nouveaux organismes qu’on pourra rajouter à nos ressources», déclare Michel Lebel, porte-parole aux relations communautaires et médiatiques à la Régie intermunicipale de police Roussillon.

Pour la présidente de la Maison des aînés de La Prairie, Jeannine Lavallée, il est important de publiciser aux aidants les multiples activités qu’offre son organisme.

«Nous avons pour but de faire sortir les gens de la maison [par le biais d’activités] afin qu’ils puissent demeurer le plus longtemps dans leur maison», affirme-t-elle.

 

Élaine Brosseau-Leclerc et Jeannine Lavallée, respectivement administratrice et présidente à la Maison des aînés de La Prairie.

 

Qu’est-ce qu’un proche aidant ?

Selon Martine Robidoux, coordonnatrice du Point de service de Candiac du Centre de bénévolat de la Rive-Sud, un proche aidant est «une personne qui veille sur un proche qu’il s’agisse d’une personne malade, d’un aîné ou d’une personne en fin de vie. Le proche aidant peut aider à faire les épiceries, les comptes. Elle veille sur la personne qui a besoin d’aide.»

 

Les proches aidants d’aînés en chiffres

35 % : Pourcentage d’adultes au Québec qui ont posé un geste à titre de proche aidant d’aîné (rendez-vous médicaux, faire l’épicerie, remplir des formulaires et autres papiers importants, prodiguer des soins, etc.)

39,4 % : Pourcentage d’adultes au Québec qui consacrent d’une à cinq heures par semaine à un aîné.

8,9 % : Pourcentage d’adultes au Québec qui consacrent plus de vingt heures par semaine à un aîné.

65 % : Pourcentage des proches aidants d’aînés qui méconnaissent les services offerts à leur intention.

(Source: Portrait démographique des proches aidants d’aînés au Québec, 2016 – L’APPUI, Appui pour les proches aidants d’aînés)