Quatre demi-marathons, deux triathlons et une maladie du cœur

Quatre demi-marathons, deux triathlons et une maladie du cœur

Le 26 avril

Pour ses quatrièmes Exploits du cœur au profit de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, Caroline Lavallée prendra part à quatre demi-marathons et à deux triathlons, d’ici le 20 septembre.

Celle qui s’est mise à la course après une avoir subi une ablation par cathéter dans le but de brûler la zone anormale de son organe vital en 2008 espère pouvoir se rendre jusqu’au Ironman.

Atteinte de tachycardie supraventriculaire, une maladie cardiovasculaire associée à un rythme cardiaque élevé et pouvant occasionner un AVC, la Candiacoise se porte bien.

«Lors de mon examen annuel chez le cardiologue le mois passé, il m’a dit qu’il ne voulait plus me voir! C’était dit avec humour, mais c’est pour te montrer à quel point je me sens en forme», se réjouit-elle.  

En plus de ses demi-marathons qu’elle parcourt désormais en 2h13, l’athlète participera cette année à ses premiers triathlons.

«C’est un défi qui est terrifiant, mais en même temps super grisant. Je ne suis pas particulièrement une bonne nageuse et je ne suis jamais montée sur un vélo de compétition, mais je m’entraîne avec un triathlonien (Jean-Luc Mejane) pour apprendre.»

Depuis qu’elle participe aux Exploits du cœur, Mme Lavallée a amassé près de 7 000$ pour la fondation. Cette année, elle espérait récolter 3 000$ pour atteindre un cumulatif de 10 000$. Sa campagne de financement a été mise en branle il y a une quinzaine de jours seulement et elle doit déjà revoir son objectif à la hausse, puisqu’elle a dépassé les 3 000$.

Qu’est-ce que la tachycardie supraventricualire?

La forme la plus courante de tachycardie survient lorsque l’activité électrique de l’oreillette est désorganisée et très rapide. Le schéma d’activité électrique stimule l’oreillette de façon aléatoire et à un rythme élevé, ce qui provoque une série de contractions très rapides des cavités supérieures du cœur, les empêchant de fonctionner efficacement. Bien que ne mettant habituellement pas la vie en danger, les battements rapides, irréguliers et désordonnés des ventricules peuvent causer des étourdissements ou des palpitations. Si ce problème persiste plusieurs jours, il peut augmenter les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC).

(Source : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC)