Rome ne s’est pas construite en un seul jour…

En tant que citoyen de La Prairie depuis plus de 23 ans, ma formation de comptable professionnel ayant œuvré dans des fonctions de haute direction financière me permet d’avoir les connaissances appropriées pour procéder à l’analyse détaillée des données financières de la ville et de les comparer avec d’autres municipalités de la Montérégie.

Voici donc des données qui seraient susceptibles de montrer des données inquiétantes des finances de la ville.

  • L’augmentation des taxes de la ville entre 2013 à 2018 est en moyenne de 3,30%, soit le double des 16 autres municipalités analysées de la Montérégie. La Prairie se classe toujours soit dernière ou presque du peloton.
  • Selon les états financiers de la ville de 2010 à 2016, la moyenne des augmentations annuelles pour la municipalité est de:
  • Dépenses de fonctionnement de 5,11%;
  • Rémunération totale de 5,73%;
  • Dette totale de 7,63%;
  • Taxes basées sur l’évaluation de la maison cible de 4,26%.
  • Entre 2010 et 2016, les revenus réalisés ont excédés ceux prévus aux budgets de 2,3 M$ en moyenne par année. Comme les budgets sont la base pour l’établissement des taux de taxes, il en découle donc une forme de sur-taxation indirectement.
  • L’endettement total net à long terme est passé de 42,44 M$ à 62,26$ M$, soit une majoration de 46,71% en 5 ans comparé à 3,30% pour les 16 autres municipalités comparées.
  • Le projet Symbiocité devait aider à absorber les dépenses et, par conséquent, limiter les hausses de taxes, mais de toute évidence ce n’est pas le cas.
  • Le nouvel aréna est un projet de l’ordre de 20$ M$ ou plus avec le terrain. En fonction de notre population, ce projet aussi important que le Centre Vidéotron pour la ville de Québec (mais avec une seule glace) a une capacité très limitée de générer des revenus. Il en découle donc une pression imposante sur les finances de la ville.

Comme mon objectif est d’informer la population, j’ai intentionnellement limité le périmètre de mon analyse afin de la rendre plus simple et facile d’accès

M. Serres il serait grand temps de serrer la vis afin d’arrêter une hémorragie des finances de notre ville. Il est intéressant de développer la ville et ses infrastructures, mais Rome ne s’est pas construite en un jour.

Mario Corriveau

La Prairie

 

 

 

 

 

 

 

  • Frédéric Galantai

    Merci cette analyse Mr Corriveau et merci au Reflet de nous la partager. Plusieurs citoyens continuent de me faire part de leurs inquiétudes à ce sujet. Le maire s’est grandement réjoui du fait qu’il n’y ait AUCUNE opposition qui ait été élue au conseil municipal aux dernières élections. À mon sens, un conseil sans opposition est pourtant un conseil dangereux et votre analyse à le démontrer.

  • Mme Joannette

    Merci M. Corriveau pour votre analyse, c’est tellement essentiel que les citoyens s’informent et s’impliquent dans leur ville afin de savoir ce qui se passe, et vous dénoncez le super endettement que le maire de La Prairie réalise depuis 4 ans, c’est scandaleux. Regardez bien vos comptes de taxes, ils montent sans cesse même si le maire veut accélérer la construction de quartier résidentiel dans le but d’augmenter ses revenus mais malheureusement, c’est sans aucun effet. Malgré la construction de Symbiocité, la ville continue son super endettement et c’est loin d’être terminé.