Saint-Mathieu fait la fête pour ses 100 ans

Cocktail, banquet, lancement de livre et spectacles; la Municipalité de Saint-Mathieu a célébré en grand le 100e anniversaire de sa fondation, le 26 août.

Pour l’occasion, des grands chapiteaux avaient été dressés entre le presbytère et l’église pour accueillir les nombreux invités. De plus, les membres du conseil municipal avaient revêtu des vêtements d’époque pour donner le ton.

Le lieutenant-gouverneur du Québec, Michel Doyon, a pris part à la fête. Le premier maire de la Municipalité, Émerie Lapointe et son épouse Ophélie, ont pour leur part été ressuscités pour l’occasion. Ils sont arrivés à bord d’un Ford ancien rouge avant de s’adresser brièvement à la population lors du lancement du livre tenu pendant le cocktail.

«Une femme mairesse? Mon Dieu, qu’avez-vous fait à l’humanité?» a lancé celui qui personnifiait le premier maire du village lorsqu’il a été invité à serrer la main de son homonyme actuelle, Lise Poissant.

Ravie de la situation, son épouse a ajouté qu’elle «saluait cette audace».

M. Lapointe serait mort possiblement de la grippe espagnole à l’âge 48 ans. Il avait fait construire la première chapelle au-dessus de son magasin général en 1918.

Lancement

Parlant du livre Notre histoire, notre image écrit par Gaétan Bourdages, de la Société d’histoire de La Prairie-de-la-Magdeleine, la mairesse a avoué avoir fait des découvertes.

«Je suis native de Saint-Mathieu et je pensais que je connaissais tout sur la Municipalité, mais j’ai appris des choses», a dit Mme Poissant.

De son côté, l’auteur voit ce livre du 100e anniversaire comme «un devoir de mémoire pour se rappeler les bons coups de la Municipalité» afin de poursuivre en ce sens et aussi renseigner les générations futures.

Les chapitres portent sur les bâtisseurs, la création de la paroisse, les patriotes, la vie communautaire et municipale, les commerces et organismes d’hier à aujourd’hui, etc.

Pour l’écrire, M. Bourdages a épluché des centaines de documents d’archives en plus de rencontrer des tonnes de gens.

«La mise en page est très belle», a-t-il reconnu.

Le livre Notre histoire, notre image comprend des textes, des photos, des tableaux et des cartes. Il est en vente à la mairie au coût de 45$.

Banquet et spectacles

Faits marquants de la Municipalité

  • La présence des seigneurs de la Seigneuries de La Salle le long de la rivière de la tortue avec 13 manoirs et moulins.
  • L’attaque des patriotes en 1838.
  • La construction du presbytère, du magasin général, de l’hôtel de ville et de l’école dans les années 1915-1920.
  • La présence agricole et la concentration dans la culture du maïs et du soya.
  • L’ouverture de l’autoroute 15 pour l’Expo universelle de 1967.
  • La création de la Cité mobile en 1972, «qui regroupe presque le tiers de la population de Saint-Mathieu», fait remarquer l’historien Gaétan Bourdages.
  • La construction du réseau d’aqueduc et d’égouts.

(Source: l’auteur du livre Notre histoire, notre image, Gaétan Bourdages)

   
     

Le banquet s’est tenu sous un chapiteau rempli à pleine capacité avec plus de 375 invités. Il s’en est suivi deux spectacles, soit celui de France D’Amour,à l’église, et d’Alexander Brown, au centre communautaire.