Sections

Patrice Lemieux, l’ancien cycliste qui équipe des champions du monde


Publié le 31 mai 2017

Patrice Lemieux, fondateur des vélos SQUAD et de 53Onze à La Prairie.

©TC Media - Denis Germain

Après avoir équipé des champions du monde de triathlon alors qu’il travaillait pour une compagnie italienne, Patrice Lemieux a lancé sa propre entreprise de fabrication de vélos qu’il conçoit dans son atelier à La Prairie. 

On part de ton corps et on finit avec un vélo spécialisé cinq semaines plus tard.

Patrice Lemieux

L’homme de 45 ans a eu la piqûre du vélo à 11 ans. Même s’il a arrêté de faire des compétitions à l’âge de 22 ans, il s’est vu offrir l’opportunité quelques années plus tard, en 1999, de se joindre à un fabricant de vélos en Italie pour travailler avec l’équipe de conception. Le fondateur était un ancien commanditaire de M. Lemieux, à l’époque où ce dernier participait à des courses. Il n’est pas peu fier des produits qu’il a créés.

«Le triathlète Normann Stadler est devenu champion du monde d’Ironman en 2004 à Hawaii avec mon premier design de vélo. Il a aussi été sacré champion en 2006 en établissant un record sur la portion du vélo. Personne n’a battu le record à ce jour», affirme le concepteur.

Le fabricant italien a également été équipementier pour les équipes Agritubel et AG2R lors de quatre Tours de France, de 2005 à 2008.

«En 2010, j’ai vu qu’il y avait un certain plafonnage dans la direction de l’entreprise. J’ai décidé de vendre mes parts et de passer à autre chose, raconte-t-il. J’ai compris qu’il y avait une opportunité pour moi de créer ma marque de vélo.»

M. Lemieux a fait le saut et a lancé l’entreprise SQUAD en 2011 à La Prairie, d’où sa conjointe est originaire.  

«On était une équipe en Italie. Là, je me retrouvais seul, face à un marché où il y a beaucoup de compétition. Il y a des géants dans ce domaine, dit-il. Je devais trouver une niche. J’ai décidé que j’allais me lancer dans le vélo fait sur mesure.»

Un vélo fait local

Chaque bicyclette est personnalisée selon les goûts et les caractéristiques physiques du cycliste. Diplômé en biomécanique, l’entrepreneur explique qu’aucun élément dans la conception du vélo n’est laissé au hasard.

«Tout le monde a une asymétrie sur le plan corporel. On fait une analyse de la posture pour voir comment les gens se tiennent sur le vélo. On le met à la main du client. S’il ne lui fait pas, on ne le lui vend pas, affirme-t-il. Si tu es confortable, la performance viendra d’elle-même.»

Le design du vélo est réalisé à partir d’ordinateurs dans ses locaux à La Prairie alors que le carbone et la peinture sont effectués dans un atelier à Saint-Jean-sur-Richelieu. La conception prend environ cinq semaines. Ces vélos s’adressent tant à des athlètes aguerris qu’à des cyclistes amateurs, mais il faut être prêt à débourser quelques milliers de dollars. Le prix d’un modèle de base tourne autour de 3800$, alors que celui d’un vélo plus perfectionné peut coûter jusque dans les 10 000$.

«L’avantage, c’est que nous ne sommes pas vendus en boutique, car le prix pourrait doubler. Ça vient directement du manufacturier», mentionne-t-il.

Notoriété

En travaillant avec des athlètes d’élite, M. Lemieux s’est fait un nom dans le milieu. Aujourd’hui, SQUAD équipe les triathlètes canadiens Taylor Read et Stephen Kilshaw.

«Quand tu travailles avec des champions du monde de triathlon, que tu arrives à les positionner et à les amener à avoir des exploits mondiaux, les athlètes professionnels viennent nous voir directement», souligne-t-il.

«Mais je ne suis jamais mis devant le produit, ajoute-t-il. Je préfère rester dans l’ombre, car ça me permet de mieux manœuvrer.»