Sections

Myriam Capes décroche la 1re place en Floride en fitness

Résidente de La Prairie


Publié le 10 août 2017

Après un an d’absence, Myriam Capes était de retour à la compétition où elle a remporté la 1re place au IFBB Tampa Pro en Floride.

©Gracieuseté – Dan Ray

Après un peu plus d’un an d’absence des compétitions de fitness en raison d’une blessure à l’épaule, Myriam Capes a remporté la 1re place au IFBB Tampa Pro en Floride, le 4 août. 

«Je m’attendais à gagner à Tampa.  J’ai beaucoup travaillé ma préparation mentale aux côtés de mon nouvel entraîneur, Chris Gurunlian», explique la résidente de La Prairie.

Tous ces changements sur le plan professionnel et personnel m’ont permis de me redécouvrir en tant qu’athlète. Il me fallait cette étincelle.

Myriam Capes

Lors de cette épreuve, ses rivales américaines Bethany Wagner et Jennifer Worth ont terminé respectivement en 2e et 3e position.

Cette victoire de Myriam Capes lui donne accès au Joe Weider's Olympia Fitness & Performance qui se déroulera les 15 et 16 septembre à Las Vegas. Il s’agira de sa 9e participation à cette rencontre. Elle est confiante de pouvoir monter sur le podium au cours de cette épreuve.

«En 2015, j’ai fini 3e à l’Olympia pour la 2e fois. Je m’en vais pour un top 2», affirme l’athlète.

 

Nouveau départ

Le retour de Myriam Capes à la compétition survient après une remise en question de son avenir dans le monde du fitness à la suite de sa blessure en août 2016.

«J’ai dans la mi-trentaine et j’ai regardé ce que je pouvais faire en dehors du fitness. J’ai rencontré un orienteur. J’ai un background en sciences de la nature et en technique policière. Je sais que j’ai du potentiel. J’avais besoin d’un nouveau challenge et en même temps, d’une certaine forme de sécurité financière», raconte-t-elle.

Profitant de cet arrêt forcé elle a décidé de réorienter sa carrière pour suivre une formation en tant que conseillère en sécurité financière. Elle a obtenu son attestation officielle en mai.

Durant ce temps, sa condition physique s’est améliorée. L’opération envisagée à son épaule n’était plus requise.

«Les docteurs m’ont dit que je guérissais bien. Je n’ai plus de douleur. Je me suis préparée pour la compétition de Tampa, malgré le fait que je faisais deux jobs: m’entraîner le matin et rencontrer mes clients en tant que conseillère financière, l’après-midi. Et le soir, je poursuivais ma mise en forme», relate Myriam Capes.

Se disant plus épanouie que jamais à la suite de cette pause imprévue, elle indique que le fait de mener de front ses deux carrières la stimule.

«Quand j’arrive au gym, j’ai envie de m’entraîner, dit-elle. Et quand je suis au bureau, c’est un autre challenge. Ces deux défis amplifient mon désir de réussir et de foncer.»

Concernant son entraînement, elle précise qu’elle a réduit le travail sur le haut de son corps afin de conserver une plus grande féminité. En terminant, elle a tenu à souligner le travail des trois chorégraphes qui l’entourent, soit Edesia Moreno Barata,  Julie Desgagnés et Line Gallant.