Sections

Un jeune résident de La Prairie sur les traces de son idole Lionel Messi

Soccer


Publié le 19 mai 2017

Hakim Amrandi souhaite entamer une carrière professionnelle et suivre les traces de son héros, Lionel Messi, du FC Barcelone.

©Gracieuseté

Après Arianne Lavoie, un autre jeune résident de La Prairie a été sélectionné en avril au sein de l’équipe du Québec de soccer. Hakim Amrandi a été repêché dans la catégorie U14M. 

Tout comme sa consœur Hakim Amrandi a dû réussir les épreuves des deux camps de sélection de la Fédération de soccer du Québec. À chacune des rencontres, des participants étaient éliminés. Une pression qu’a su assumer le principal intéressé.

J’ai eu une superbe saison l’an passé. Je me suis dit: "Enfin mes efforts portent fruit". Je suis fier de moi.

Hakim Amrandi

«Je suis allé un peu un jour à la fois. Si tu ne performes pas une journée, ça peut faire la différence. J’étais très conscient cependant que j’allais pouvoir y arriver», mentionne le joueur qui joue actuellement avec la formation de Brossard

Une fierté que partage son père, Mohamed Amrandi, qui est adjoint technique au Club de soccer à La Prairie, en plus d’avoir été l’entraîneur de son fils.

«Hakim a le soccer dans le sang. Il regarde beaucoup de matchs, connaît tous les joueurs et les clubs des ligues, particulièrement celles d’Europe», déclare-t-il.

 

Carrière professionnelle

Pour Hakim Amrandi, son choix est clair. Il veut devenir le meilleur joueur professionnel, à l’instar de son idole, l’Argentin Lionel Messi, du FC Barcelone.

«C’est le meilleur buteur de l’histoire. Il se donne à fond à chaque match. J’essaie d’imiter son jeu», affirme-t-il spontanément.

Le titre du meilleur joueur de la Rive-Sud a été décerné à Hakim Amrandi alors qu’il jouait au club de soccer de La Prairie en 2014.
Gracieuseté

S’il anticipe de faire carrière chez les pros, l’élève en secondaire un au collège Jean de la Mennais à La Prairie, prend ses études très au sérieux. Contrairement à d’autres jeunes de son âge passionnés par le sport, il a décliné le volet sport-études.   

«Je fais déjà assez de soccer avec mon club. Je ne voulais pas trop jouer et courir le risque d’avoir des blessures à long terme. J’ai un talent en mathématiques. J’aimerais, comme plan B, devenir ingénieur [tout comme son père] ou médecin», dit ce dernier qui occupe la position «milieu offensif» sur le terrain.  

Quand on lui demande quelles sont les qualités d’un bon joueur de soccer, il répond qu'il faut avoir de l’endurance et une bonne analyse du jeu.

«Si tu n’as pas d’endurance, tu ne pourras pas tenir tout le long du match, affirme-t-il. Les bons joueurs sont capables d’analyser le jeu avant de recevoir le ballon. Et lorsqu’ils le reçoivent, ils savent déjà quoi faire avec. C’est là que tu peux distinguer les bons joueurs.»