Stationnement hivernal interdit : la police distribue plusieurs contraventions

Stationnement hivernal interdit : la police distribue plusieurs contraventions

Plusieurs automobilistes ont eu la mauvaise surprise de trouver une contravention sur leur pare-brise, le 1er décembre.

Crédit photo : Le Reflet - Hélène Gingras

La Régie intermunicipale de police Roussillon n’a pas perdu de temps pour faire appliquer le règlement municipal interdisant le stationnement de nuit hivernal dans les rues à compter du 1er décembre. Elle a distribué plusieurs contraventions sur le territoire dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre.

Choquée, Sandra Guillemette a écrit au Reflet pour ce geste qu’elle qualifie de «surnois» et d’«un manque total de tolérance». Elle ne comprend pas que la police n’ait pas plutôt émis des avertissements plutôt que de faire de la répression lors de la première nuit de l’interdiction.

Selon ses dires, les résidents de Delson qui avaient laissé leur véhicule dans les rues Auteuil, Roy et Lefrançois ont tous écopé de contraventions émises peu après 3h du matin. Celles-ci s’élèvent à 43$ chacune.

«On devrait peut-être reconsidérer la mission de la Régie intermunicipale de police Roussillon qui est: servir et protéger dans le respect, la qualité et la proximité», a-t-elle ironisé.

Citant le règlement de la police, Mme Guillemette est d’autant plus choquée qu’«une tolérance est accordée la nuit, du vendredi au samedi et du samedi au dimanche, à la condition qu’il n’y ait pas de chute de neige, de verglas ou de grésil nécessitant des opérations d’entretien hivernal des rues».

Une tolérance générale est aussi annoncée pour la période des fêtes s’il ne neige pas, ajoute-t-elle.

Aucun déneigement n’a été nécessaire dans la nuit du 1er décembre.

Les contraventions ont aussi été décriées sur la page Facebook de Spotted : La Prairie/Candiac/Delson/Ste-Catherine.

«Les policiers de Roussillon ne sont pas capables d’utiliser leur jugement. J’ai déjà pas le droit de stationner sur mon bord de la route 11 mois par année, mais de plus ils ne peuvent même pas me donner une période de grâce pour un vendredi matin quand il n’y a même pas un flocon de neige et que c’est le 1er décembre», a publié quelqu’un.