Un circuit touristique retrace l’histoire des patriotes dans la région

Un circuit touristique retrace l’histoire des patriotes dans la région

Le monument en hommage à Joseph-Narcisse Cardinal à Saint-Constant fait partie des arrêts recommandés par le circuit Pays patriote.

L’histoire des patriotes revit à travers un circuit touristique dont certains attraits prennent place dans la région. La Maison nationale des patriotes de Saint-Denis-sur-Richelieu et la Maison LePailleur à Châteauguay sont derrière cette initiative, appelée Pays patriote, qui comprend cinq parcours.  

Circuit 1 Les présences de la révolte

Ce premier tracé débute à Saint-Ours et se termine à Longueuil. Une des étapes se trouve à la Société d’histoire de La Prairie-de-la-Magdeleine. D’après le parcours, La Prairie a été un point névralgique du transport colonial. Des patriotes de La Prairie se seraient exercés publiquement derrière l’église de la Nativité.

Circuit 3 Avant 1838

Après avoir débuté leur parcours à Noyan, les visiteurs sont invités à se rendre à Saint-Mathieu, au site des barricades du 4 novembre 1838. Cet endroit, situé coin Principale et Saint-Édouard, était un carrefour pour les patriotes des États-Unis et de Saint-Constant.

La route se poursuit à la Maison de Joseph Robert, au 439, rue Principale. Une assemblée s’est tenue à cet endroit, rapporte le dépliant d’information.

 La visite à Saint-Mathieu se termine par le site du hameau La Tortue, au 43, 44 et 56 chemin Saint-François-Xavier. Après un détour par Châteauguay, les participants sont invités à se rendre aux anciens presbytères de Saint-Constant. Près de 2000 patriotes se sont réunis à cet endroit le 6 août 1837, explique le circuit. Le parcours se termine par le site de l’auberge de François Camyré, au coin des rues Saint-Pierre et Saint-Joseph. Cet homme aurait hébergé des Patriotes en 1834 et 1837.

Circuit 5 Le dénouement

Le parcours débute à la Maison Douglass à Saint-Cyprien-de-Napierville. Même si le circuit ne propose pas d’arrêt spécifique, il rappelle que trois patriotes de Saint-Philippe ont été pendus à Montréal le 18 janvier 1839.

Circuit 2 et 4

Les circuits 2 et 4 ne comptent pas d’arrêts dans l’Est du Roussillon. Le premier va de Sorel-Tracy à Saint-Eustache, en passant par Chambly et Saint-Hyacinthe. Le second parcourt Beauharnois, Napierville, Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix et Lacolle.

Des monuments en hommage aux patriotes

Le projet Pays patriote dresse une liste de monuments érigés en hommage aux Patriotes ainsi que des maisons de certains d’entre eux.

-Monument et parc Joseph-Narcisse Cardinal, au coin des rues Saint-Pierre et Bellerive à Saint-Constant

-Site de la maison natale de Joseph-Narcisse Cardinal au 400, rang Saint-Pierre, à Saint-Constant

-Maison de Joseph et Pascal Pinsonneault au 111, chemin Poissant à Saint-Mathieu

-Pierre tombale de Dominique Monette et l’Église Saint-Mathieu au 288, rue Principale

-Monument aux Patriotes de l’ancien Comté de La Prairie au parc Gérard-Laframboise