Un marchethon pour aider un parent généreux

Un marchethon pour aider un parent généreux

C'était le Marchethon de l'école Notre-Dame/Saint-Joseph hier.

Ce matin, les 604 élèves de l’école Notre-Dame– Saint-Joseph participaient à un marchethon dans le but d’encourager Dany Leclair, un papa qui parcourra les 135 km de la boucle du Grand défi Pierre Lavoie au profit de l’école de La Prairie, le 13 juin.

Les tout-petits marchaient autour de leur école, tandis que les grands étaient réunis au parc Lucie-F.-Roussel.

Encouragé par le succès de l’an dernier, M. Leclair a décidé de reconduire l’expérience. Il remettra à l’école tous les fonds qu’il aura amassés en vue de son défi. Cet argent servira à la construction d’un plateau sportif extérieur.

«On veut réaménager un espace de jeu qui n’est pas très adéquat en ce moment et on voudrait installer un plateau où sont situés les anciens jardins communautaires», explique la directrice, Manon Desrosiers.

«C’est un geste très généreux que pose M. Leclair, ajout-elle. De réinvestir ces sous-là pour des installations sportives est aussi très cohérent avec l’esprit du Grand défi Pierre Lavoie qui prône de saines habitudes de vie.»

Avec le soutien des enfants, des parents et de tout le personnel de l’école, le cycliste a récolté plus de 6 500$ l’an dernier.

«C’était vraiment énorme, mais quand on embarque dans les travaux, c’est vite dépensé, dit M. Leclair. Si on ramasse la même somme cette année, l’école aura un beau montant pour concrétiser son projet.»

Les élèves avaient jusqu’à hier pour remettre leurs dons pour l’édition 2015 du marchethon. Le montant n’a pas encore été comptabilisé.

À l’entraînement

«Cet hiver, je me suis mis à la course, raconte le sportif de 43 ans. Je détestais ça, mais je me suis dit que si j’arrivais à aimer la course en hiver, j’allais avoir un plaisir fou à l’arrivée du beau temps.»

Celui qui a continué à enfourcher son vélo durant la saison froide se sent d’attaque pour l’activité du 13 juin durant laquelle 500 cyclistes seront réunis à Montmagny, sur la Rive-Sud de Québec.

Comme il a eu son baptême dans des conditions épouvantables – pluie diluvienne, crevaison, etc. – M. Leclair espère que la température sera plus clémente cette fois-ci.