François Legault est fier de voir la solidarité des Québécois

Par Yanick Michaud
François Legault est fier de voir la solidarité des Québécois
(Photo : Facebook)

Le premier ministre François Legault martèle le message. Avec quatre décès supplémentaires en 24 heures, la situation évolue rapidement. On compte aussi 39 personnes infectées de plus que la veille, avec 181 cas au Québec.

«Toutes les mesures doivent être prises, et prises au sérieux. Chaque geste que l’on pose est important. Il permet de réduire la contagion et de sauver des vies», a lancé le premier ministre lors de sa conférence quotidienne cet après-midi.

Lui et ses acolytes Horacio Arruda, directeur national de la santé publique, et Danielle McCann, ministre de la Santé, anticipaient toutefois cette hausse.

«Nous faisons plus de tests. C’est donc normal et on s’attendait à une augmentation. Mais nous avons établi différents scénario», a-t-il expliqué.

En aide aux organismes

François Legault évoque une aide rapide aux organismes communautaires, également frappés par la crise sanitaire d’ordre mondiale. «Ceux qui donnent aux plus mal pris ont moins de bénévoles. Beaucoup ont plus de 70 ans. Et souvent, ils s’occupent de gens vulnérables. Je pense aux femmes victimes de violence conjugale. Ils doivent accès à des services. Les aînés qui bénéficient de la popote roulante. On est en train de revoir comment on peut augmenter le financement aux organismes. Nous pourrions remplacer des bénévoles en embauchant des gens qui ont perdu leur emploi», a admis le premier ministre, toujours solide.

Quant à l’état d’urgence, le décret sera prolongé. Les policiers continuent en ce sens d’avoir le pouvoir de faire respecter l’ordonnance et les directives.

Des remerciements aux anges

«Je suis fier de voir la solidarité des Québécois qui évitent de se déplacer d’un quartier à l’autre, d’une ville à l’autre, d’une région à une autre. Il faut continuer», a admis François Legault tout en saluant le courage des familles des intervenants de première ligne.

«Les gens qui travaillent en santé, les pharmacies, les policiers, leurs conjoints et leurs enfants, qui voient moins leurs parents, nos anges gardiens, merci à vous de faire des efforts. C’est important», a conclu le chef du gouvernement québécois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des