Sports

Jonathan Portelance obtient son billet pour les Mondiaux de volleyball

mardi le 14 septembre 2021
Modifié à 9 h 33 min le 20 septembre 2021
Par Guillaume Gervais

L’équipe canadienne s’est entraînée à Gatineau. (Photo: Gracieuseté - Steven Latino)

Jonathan Portelance s’est taillé une place parmi l’équipe canadienne des moins de 21 ans de volleyball. La fébrilité s’empare maintenant de l’athlète qui s’apprête à partir pour son premier tournoi outre-mer en Italie à l’occasion des Championnats du monde, du 23 septembre au 3 octobre.

Le natif de La Prairie, le seul Québécois de l’équipe, espère que la formation canadienne créera la surprise, alors qu’elle pointe au 18e rang mondial selon le classement masculin des moins de 21 ans de la Fédération internationale de volleyball (FIVB).

Jonathan Portelance. (Photo: Michael P. Hall)

«C’est certain qu’on aimerait surprendre! Mais le parcours ne sera pas facile», mentionne le jeune homme de 20 ans. Dans son groupe, les Brésiliens et les Russes se sont disputé la médaille de bronze en 2019. Le Cameroun complète le quatuor.

«C’est ma première compétition à l’étranger en tant que membre de la formation canadienne, donc c’est clair que c’est une fierté pour moi représenter mon pays».

Jonathan Portelance

Un bon apprentissage

Le camp de sélection à Gatineau a permis à Jonathan Portelance de peaufiner sa technique, notamment le placement des mains lors des touches, mais également d’évoluer davantage hors du terrain.

«On nous a dit que c’est important d’être matures dans nos approches, car c’est facile d’avoir de mauvaises habitudes comme la négligence de l'alimentation ou du sommeil», indique le passeur de 6 pieds 3 pouces.

Le personnel d’entraîneur de l’équipe canadienne attend de ses joueurs une bonne gestion de leur préparation, autant physique que mentale.

«Notre préparateur mental nous a dit d’écrire dans un journal ce qu’on a appris afin de nous donner des trucs pour plus tard», confie-t-il, blaguant sur le fait que son calepin est maintenant plein. Ce dernier lui sera très utile lorsqu’il s’aventurera en Europe pour la première fois, confie-t-il.

Jeux olympiques

L’étudiant de l’Université de Sherbrooke a évidemment regardé ses compatriotes aux Jeux olympiques de Tokyo. L’équipe canadienne senior de volleyball s’est inclinée en quarts de finale contre les Russes.

Le jeune athlète dit avoir d’ailleurs tenté d’améliorer ses techniques en regardant les professionnels à l’œuvre, notamment le passeur partant TJ Sanders.

«Il m’impressionne. Je l’ai déjà rencontré et il m’avait dit que le combat du passeur, c’est d’abord avec le bloqueur de l’autre équipe», raconte-t-il.

Jonathan Portelance espère représenter à son tour le Canada à l’occasion des Jeux olympiques de Los Angeles en 2028.

 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous