Culture

Nathalie Mallette campera le rôle de Mlle Lespérance dans la version théâtrale de Symphorien

mercredi le 24 novembre 2021
Modifié à 17 h 22 min le 24 novembre 2021
Par Mario Pitre

Nathalie Mallette est emballée à l’idée de jouer le rôle de Berthe Lespérance au théâtre. (Photos agenceginetteachim.com et photoshistos)

La comédienne Nathalie Mallette se dit très heureuse d’avoir été approchée pour jouer le rôle de Mme Lespérance dans la nouvelle version théâtrale de la défunte émission Symphorien, qui sera présentée l’été prochain au Théâtre du Vieux Terrebonne.   

« J’étais vraiment contente quand Louis Saïa m’a appelée pour m’offrir ce rôle, raconte la comédienne qui a grandi à Beauharnois. « C’est trop drôle, je ne pouvais pas refuser. Habituellement, je prends le temps de réfléchir sur les rôles qu’on m'offre, sur mon horaire, mais là, j’ai accepté d’instinct. Ça me fait rire de penser que je vais jouer Berthe Lespérance. »

Interprété par Gilles Latulipe, Symphorien a connu ses heures de gloire à la télévision dans les années 70 et l’émission fait désormais partie du patrimoine télévisuel. Plus de 269 épisodes avaient été présentés sur les ondes de Télé-Métropole. Le rôle de Mlle Lespérance était interprété par Janine Sutto.

En 2022, la célèbre comédie écrite par Marcel Gamache se transportera sur scène pour la première fois, dans une pièce mise en scène par Pierre Séguin (réalisateur de La P’tite vie) et Louis Saïa. Ce dernier collabore également à l’écriture des textes avec Pierre Huet. 

Symphorien, la pièce de théâtre, sera présentée en primeur tout l’été prochain au Vieux Terrebonne avant de partir en tournée partout au Québec. Outre Nathalie Mallette, on retrouvera François Chénier dans le rôle de Symphorien, Martin Héroux (Éphrem), Michelle Labonté (Madame Sylvain), Patrice Coquereau (Oscar Bellemare), Marie-Ève Morency (Marie-Madeleine) et Stéphan Côté (Dr Jetté, Curé, Donat Labonté et le policier Placide Beaulac).

Nathalie Mallette a joué de nombreux rôles d'importance, notamment dans Les Filles de Caleb. (Photo agenceginetteachim.com)

Nathalie Mallette se montre enthousiaste face à cette distribution. « Ça n’a pas de bons sens comme équipe, c’est une super belle gang », dit-elle.

L’équipe s’est déjà réunie pour une première lecture de la pièce et la nouvelle Mlle Lespérance dit adorer ce qu’elle a vécu. « Ce que je comprends, c’est qu’on reprend Symphorien là où on l’avait laissé. On retrouve les mêmes personnages, les mêmes archétypes. Le décor reprend le même escalier central et l’écriture des textes conserve le même genre de farces. Les auteurs ont visionné tous les épisodes de la série, ils ont vraiment fait leurs devoirs », explique-t-elle.

Un univers de comédie vaudeville que Nathalie Mallette connaît bien, elle qui a joué dans de nombreux spectacles du genre, notamment dans le rôle de Rose Ouellet (La Poune) dans le film Ma vie en cinémascope, ou au théâtre dans Zaza d’abord, Le concierge et autres.

Le brio de Nathalie Mallette a également été confirmé pour ses nombreux rôles dans Histoires de fille, Les filles de Caleb, 30 vies, ses multiples rôles au théâtre et, plus récemment, dans les séries Les Mecs et Toute la vie.  

Des débuts au Collège de Valleyfield

Nathalie Mallette se réjouit lorsqu’on lui parle de ses débuts au théâtre au Collège de Valleyfield au début des années 80, sous la direction du défunt Philippe Grenier.

« En septembre j’ai fait la connaissance de Philippe et en décembre, j’avais des plumes sur la tête pour jouer à La Belle Époque », rappelle-t-elle, en évoquant le café-concert qui évoluait dans l’Hôtel Grant du secteur Saint-Timothée.

« Pour moi, le Collège a constitué une véritable explosion de joie, c’est là que j’ai découvert ce que j’étais intrinsèquement. »

Qui sait si elle n’aura pas l’occasion d’y revenir une fois de plus lorsque Symphorien partira en tournée.  

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous