Actualités
Culture

Québec verse une aide financière supplémentaire à Exporail

mercredi le 03 novembre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 04 novembre 2021
Par Guillaume Gervais

Exporail a eu le taux d’achalandage le plus important de son histoire avant la pandémie en 2019-2020. (Photo: Le Reflet - Archives)

Le gouvernement du Québec a autorisé l’octroi d’une aide financière additionnelle de 77 000$ pour soutenir le musée ferroviaire Exporail à Saint-Constant.

Nadine Cloutier, directrice générale d’Exporail, fait savoir que cette somme permettra notamment de couvrir une partie des coûts rattachés à l’installation d’une exposition temporaire.

«Nous allons également l’appliquer à des tâches qui sont liées à notre mandat culturel de préserver et mettre en valeur nos modèles d’expositions ainsi qu’éduquer les visiteurs sur le milieu ferroviaire», a-t-elle confié au Reflet.

Cette aide supplémentaire vient compenser les pertes subies par l’absence de services durant la pandémie, précise Mme Cloutier.

Selon le gouvernement, ce soutien est accordé en appui aux musées, dont Exporail, dans «l’accomplissement de leur mission, la réalisation de leur mandat et pour contribuer à la relance de leurs activités.»

«Exporail pourra continuer de maintenir ses activités et offrir des expositions innovatrices dans le but constant de nous faire découvrir les joyaux du monde ferroviaire», indique la députée de Sanguinet Danielle McCann, par voie de communiqué.

Même son de cloche du ministère de la Culture et des Communications qui rappelle l’importance de ces milieux culturels.

«Les musées sont des gardiens précieux de l’identité et de la mémoire du Québec et ils offrent aux citoyens un accès privilégié à la culture», ajoute la ministre Nathalie Roy.

Le montant de 77 000$ s’ajoute ainsi à celui de 527 838$ que le gouvernement provincial a versé au musée plus tôt cette année.

De plus, Exporail compte sur les fonds amassés lors d’une campagne de financement pour la restauration des véhicules de sa collection. Jusqu’à présent, il a récolté 120 000$ sur son objectif de 180 000$.

Pandémie

Mme Cloutier ne cache pas que la pandémie a donné un dur coup à l’achalandage de l’attraction touristique qui attire en moyenne 75 000 visiteurs annuellement.

«Nous sommes rouverts depuis le 19 février avec les mesures sanitaires en place, mentionne-t-elle. L’avantage de notre activité, c’est qu’elle ne requiert pas de passeport vaccinal.»

Elle affirme que les gouvernements provincial et fédéral ont été proactifs pour venir en aide aux organisations culturelles comme la sienne, permettant au musée de conserver ses emplois, malgré la fermeture forcée.

«Pendant que nous étions fermés, nous avons pris le temps de développer des projets de capsules vidéo et d’animation», explique la directrice qui n’a pas chômé.

Finalement, Exporail a aussi reçu une subvention de Tourisme Montérégie pour réaliser une prise de vue 360 degrés du pavillon principal dans le but d’offrir des visites virtuelles en ligne.

«Nous pourrons permettre aux gens d’explorer notre exposition sans même devoir se déplacer», renchéri-t-elle.

À propos d’Exporail

Le musée qui a fêté ses 60 ans le 21 juillet dénombre plus de 12 000 artefacts et 180 véhicules.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous